Facebook

 

Paroles de la chanson «The Crowning» (avec traduction) par A Camp

Colonia (2009)
0 0
Chanteurs : A Camp
Albums : Colonia
Voir tous les clips A Camp

Paroles et traduction de «The Crowning»

Le Couronnement

Cette chanson est la première chanson du deuxième album Colonia de A Camp.
Le groupe est composé de Nina Persson (chanteuse du groupe The Cardigans), de Niclas Frisk (de Atomic Swing), de Nathan Larson, puis de Kevin March, Nikolai Dunger, James Iha pour ce deuxième opus.

Ce premier titre joué au piano ouvre l'album, Nina peint le tableau d'une fête en 1699 où tout le monde lève son verre au couronnement d'un roi inutile.

Brighten the corners and clear out the room
Colour the flowers in rose and maroon
Light up the fires and season the swine
We're gonna party like it's 1699
Slaughter the rabbits, the doves and the boars
And lay all the tables and open the doors
The crème-de-la-crème will be waiting on one guest of honour

Oh, up go the curtains
And down go the virgins
Oh, no, mothers are crying
Ladies of virtue will stand to accuse you of heartbreak and theft

Bells are gonna ring
Birds are gonna sing
Let the people begin
The crowning of your big head

Young drunken girls in a hideous dance
Sing a heartfelt lament of the death of romance
Beautiful boys turn and offer their cheeks
Preening and prancing, the outcome looks bleak
Good times are rolling but outside these walls
Our houses will crumble, this city will fall
But a few broken pawns don't mean nothing to our guest of honour

So let's raise our glasses to murderous asses like you
May you sleep soundly
Once we had laughter, you got what you're after
Oh, you wear it well

Bells are gonna ring
Birds are gonna sing
Let the people begin
Hear how the hearts are pounding
We're all witnessing the crowning
Of your big bleeding head

Bells are gonna ring
Birds are gonna sing
Let the people begin
Hear how their hearts are pounding
Your rise - nothing but astounding
We're all witnessing the crowning
Of your useless, ruthless head

Eclaircit les coins et nettoie la pièce
Colore les fleurs en rose et marron
Allume les feux et assaisonne le porc
Nous allons faire la fête comme si nous étions en 1699
Abats les lapins, les colombes et les sangliers
Et dresse toutes les tables et ouvre les portes
La crème de la crème attend un invité d'honneur

Oh, plus haut vont les rideaux
Et en bas vont les vierges
Oh, non, les mères pleurent
Les demoiselles de vertues se lèveront pour t'accuser de bourreau des coeur et de vol

Les cloches vont sonner
Les oiseaux vont chanter
Laisse les gens commencer
Le couronnement de ta grande tête

De jeunes filles ivres dansant une horrible danse
Chantent une sincère lamentation de la mort d'une romance
Les beaux garçons se tournent et offrent leurs joues
Se font beaux et sautillent, le résultat est triste
Les bons moments défilent mais en dehors de ces murs
Nos maisons s'effriteront, la ville s'effondrera
Mais quelques pions cassés ne veulent pas dire grand choe à notre invité d'honneur
Alors levons nos verres aux imbéciles meurtriers comme toi
Peut-être dors-tu à poings fermés
Autrefois nous riions, tu as eu ce que tu voulais
Oh, tu la portes bien

Les cloches vont sonner
Les oiseaux vont chanter
Laisse les gens commencer
Ecoute comme leurs coeurs battent
Nous sommes tous témoins du couronnement
De ta grande main qui saigne

Les cloches vont sonner
Les oiseaux vont chanter
Laisse les gens commencer
Ecoute comme leurs coeurs battent
Ta levée - rien d'autre que renversante
Nous sommes tous témoins du couronnement
De ton inutile et impitoyable tête

 
Publié par 19133 6 4 3 le 4 juillet 2009, 22:42.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000