Facebook

 

Paroles de la chanson «Ishtar» (avec traduction) par Girugämesh

Girugämesh
0 0
Chanteurs : Girugämesh

Paroles et traduction de «Ishtar»

Ishtar (# voir note en bas de page)

Kareta sabakuno suna
Amega furi shimikonde

La pluie tombe
Imbibant le sable du désert

Tanega inochi yadoshi
Fukaku neo hayashiteku

La graine qui préserve sa vie
S'y enracine fermement

Saita hanawa
Aino hanato yobare
Tsuchino uede kodokuo shiru

La fleur naissante
Est appelée fleur d'amour
Elle connait la solitude d'être en terre

Aisuru kotode umetekita mono nakushitekita kokoro
Yasashii itamito namidano kazu

Tout ce qui est enfoui, le coeur perdu, la tendre douleur
Et les larmes de l'amour

Kurutta youni aishiaukotode kizutsuita munega
Oshieta hontouno kodoku

La véritable signification de la solitude
Est apportée par La blessure d'un amour fou

Kotobamo nai jidai
Kanjoudakede wakachiai

Dans une époque où les émotions
Parlent à la place des mots

Tagaio motomeau
Sorega aino kigen

Le besoin de l'autre
Est à l'origine de l'amour

Nando nando
Fukaku ikio shitemo
Mitasarenai kankaku

Encore et encore
Respirant profondément
Les sens demeurent insatisfaits

Doushiyoumonai genjitsuga futarino teo hikisaita
Marude korega tsumikano youni

Cette réalité désespérée écorche leurs mains
Comme si c'était un péché

Tsuranuita yariwa akaku somari daichini tsukisasari
Miseshimeno youni mio sarasu

La lame souillée de rouge poignarde la terre
Semblable à une leçon marquant le corps de l'homme

Hitowa hitorija ikiarenaikara dareka sagasutame
Kotoba tenishita sorega subeteno hajimarisa

L'homme ne peut pas vivre seul et c'est pour cela qu'il cherche l'autre
Tout ça a commencé lorsque les mots ont été crées

"Aisuru kotode kizutsukunonara mou nanimo iranai"
Sonna kotoba Haitatte Hora mou...
Motometeru

"Je n'ai besoin de rien d'autre si j'ai blessé par amour"
Dès que tu craches ces mots, regarde juste...
Tu pries déjà
...

# Ishtar est la déesse de l'amour physique et de la guerre, elle régissait la vie et la mort.

 
Publié par 5937 4 3 2 le 26 juillet 2009, 03:45.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000