Facebook

 

Paroles de la chanson «What If Punk Never Happened» (avec traduction) par The King Blues

Save The World. Get The Girl (2008)
0 0
Chanteurs : The King Blues

Paroles et traduction de «What If Punk Never Happened»

What If Punk Never Happened

Par un froid mardi matin, je marchais en ville
J'avais mes écouteurs à fond, je remarquais pas ce qui se passait
Je traversais la rue, une voiture est sortie de la route est m'a presque renversé
J'ai regardé le conducteur, j'aurais juré que c'était Doc Brown,

Il m'a dit "t'es Michael J. Fox ? ", je lui ai dit "nan je suis Johnny Fox"
Il a dit "ça se ressemble assez, montes
Je vais te montrer un autre temps,
Un endroit dont tu aurais seulement pu rêver,
Une autre réalité située juste à la sortie de Clapham,
Alors attaches-toi
Par-ce-que là où on va on a pas besoin de routes
Pour aller là où le punk n'est jamais arrivé. "

On a atterri dans un désert de béton, il y avait des gravats aussi loin que l'on pouvait voir
J'ai demandé à Doc où est-ce-qu'on allait,
Il m'a dit qu'il me suivait
On a trouvé le seul immeuble de la ville qui était encore debout,
C'était là où je jouait,
Je le sais par-ce-que j'ai reconnu le coin,
Et il y avait un concert ce soir là.

"Cette ville n'est pas si mal,
J'ai tout ce dont j'ai besoin dans ce bloc-notes"
Alors j'ai pris une bouteille et avalé une gorgée héroïque,
Je me suis mis à l'aise et je me suis tenu prêt pour le concert.

Une heure après l'ouverture des portes il n'y avait toujours personne,
L'ingénieur du son était sous acide avec ses putain de longs cheveux.
Les groupes ne sont jamais venus par-ce-qu'ils ne voient pas l'intérêt
Quand tout les kids restent à la maison pour fumer des joins.
Ils vont pas sortir et ils vont rien faire,
Ils regardent juste la télé en se goinfrant,
Leurs parents écoutent les Beatles, pendant qu'ils écoutent Nirvana,
Parce qu'ils n'ont jamais entendu parler de Greenday et des Sex Pistols.

Ils portent des t-shirts à manches longues et ne prennent jamais de douche
Ils croient encore au flower power
Le rêve hippy est fini mais ils n'ont rien de nouveau
Alors ils portent des sarouels et allument des encens eux-aussi.
Les kids préféreraient faire de skate plutôt que de sortir et d'aller fracasser l'État
Pendant que leurs parents restent assis en méditant.
L'action est à son minimum quand les gens en on rien à faire
Ils trainent dans les environs, ils ne sont pas en colère.

Et je suis coincé dans cette réalité hippy-grunge
Quand les immeubles s'écroulent d'indifférence.
Ils s'emparent de toi à l'école quand t'a à peine 13 ans
Et ils te montrent ta toute nouvelle vie, ton éternelle routine :
Tu peux dormir et travailler, travailler et dormir
Comme ça tu peux économiser pour t'acheter une nouvelle Jeep
Comme ça tu peux dormir et travailler, travailler et dormir
Puis dormir et travailler, puis travailler puis dormir.

J'ai sorti un fanzine de ma poche arrière, je l'ai tenu dans ma main
Et j'ai regardé les couleurs partir doucement,
Les mots saignaient des pages jusqu'à ce qu'il n'y ai plus rien à dire.
J'ai donner un coup dans le jukebox mais c'était pas la peine,
Il n'y avait pas de bon disque.
Même pas un truc merdique genre "la meilleure compil' punk volume 1".
Par la fenêtre j'ai vu les pelleteuses arriver pour raser l'immeuble,
Personne ne les a stopper, il n'y a plus de communauté dans cette ville,
Ici il n'y a personne pour se battre contre Margaret Thatcher,
Le flower power ça l'a pas fait.

La volonté de détruire du Parlement était si forte
Que sans punk tout était perdu d'avance.
Le terrain a été détruit pour construire plus de terrain,
Puis ça a encore été détruit pour être un peu agrandi.
Sans punk les manifs étaient plaines de lâches qui s'appelaient mutuellement "camarade",
Évidemment les jeunes se sont fait rares
Alors ça a été facile pour les flics de venir, ils ont étés fidèles.

Et c'est à partir de ce moment là que toute la ville était foutue.

Ils ont mis des caméras de surveillance partout
Mais les gens était trop amorphes pour s'en soucier.
Ils leurs ont fait porter leurs papiers sur eux pour spécifier d'où ils étaient
Comme si en naissant ils avaient fait un truc mal.
Ils ont transportés tout les pauvres et les ont fait vivre à la limite de la ville
Comme ça les riches peuvent venir s'installer et observer derrière leurs haies.
"Mais avant de partir, tu ferais mieux de construire nos maisons,
Tu vois on t'a fait une faveur, maintenant tu vis tranquille.
C'est plus ta maison, trouve toi un autre endroit
Je sais que t'a pas la tune par-ce-que c'est moi qui t'emploie.
Je sais tout sur toi, ce que tu mange, comment tu t'habille
Tes hobbies, tes passions et ton adresse e-mail.
Pendant que tu bossais dans le noir t'a pas remarqué
Que j'ai complètement supprimer ta capacité d'organisation.
Je ne t'ai laisser aucune raison de communiquer.
J'ai banni le punk en sachant que vous les hippy vous scelleriez votre propre destin.
Je contrôle tout ce que t'a écrit, tout ce que tu a créé.
Je t'ai distraits avec des publicités pour que tu oublie ce que tu détestait.
J'ai nourri ton côté obscure, te laissant consommer et rivaliser
Et comme un chien qui ne sait pas quand s'arrêter de manger
T'a tout pris, je n'en n'espérait pas autant.
T'aurais pu me mordre si le punk était ton invention. "
Au lieu de ça la ville a été vendue à la plus haute enchère

Si seulement Sham 69 avait uni les kids

Si seulement les 4-Skins nous avait dit "A. C. A. B"
Si seulement les Ramones nous avait prévenu qu'on était une famille heureuse
Si seulement les Buzzcocks nous avaient montré comment le faire nous-même
Si seulement Crass nous avait montré qu'il y a des trucs plus important que le fric
Si seulement les Vandals nous avaient montré que c'est OK de sourire
Si seulement les Dead Kennedys nous avaient aidé à trainer le gouvernement en justice
Si seulement Rancid avait joué en live et avait apporter cette vibe
Si on avait eu Sick Of It All et Madball on aurait pu ouvrir le front

Si seulement GG Allin nous avait appris que c'est ok d'être détesté
Si seulement on avait eu the Refused on aurait pu innover
Si seulement on avait eu Poison Idea ils n'aurait pas pu se débarrasser de nous
Si on avait eu Minor Threat on aurait pu rester sobre
Si on avait eu Against Me on aurait pu tout débrancher
Si on avait eu Operation Ivy on aurait pu les envoyer chier
Si on avait eu The Blitz, The Clash, Disorder, Propagandhi,
The Exploited, NOFX et tout ceux qui sont utiles

Il y a une leçon à apprendre, je vais la ramener à la maison
Quand je retournerais dans ma zone de réalité habituelle.

Le punk a le pouvoir de changer le monde
C'est dans toutes et tous les punks
Alors ne laisses personne te dire que t'en vaut pas la peine
Ces rues sont les tiennent, ce territoire est ton territoire.
Ne laisses personne te dire que tu dois abandonner
Par ce que tu peux faire la différence, tu peux tout changer.
Laisses tes rêves être ton pilote, ton imagination être ton carburant.
Arraches les pages du livre et écrit tes propres règles.
Sert toi de tout ce que tu a dans ton coeur et dans ton âme
Et de tout l'amour et de toute la rage que tu a dans tes entrailles
Et réalises que cet autre monde dont tu a toujours rêvé
Se tiens juste devant nous, derrière ta porte.
Et c'est à toi de peindre le tableau,
Après tout, tu a été mis au monde pour ça
Alors brilles de ta lumière bien fort pour que tout le monde voie,
Sois fière d'être la personne que tu veux être
Lèves ton poing en l'air par solidarité
Et cries " VIVA LA PUNK, JUST ONE LIFE, ANARCHY "

...

 
Publié par 5933 4 3 2 le 16 août 2009, 16:36.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000