Facebook

 

Paroles de la chanson «As If The World Wasn't Ending» (avec traduction) par Sonata Arctica

The Days Of Grays
0 0
Chanteurs : Sonata Arctica
Voir tous les clips Sonata Arctica

Paroles et traduction de «As If The World Wasn't Ending»

As If The World Wasn't Ending
(Comme si le monde ne finissait pas )

J'ai commencé un jeu dangereux qui n'est pas gagné
Par la personne qui a fait le premier geste
Et choisi d'être ciblé par tous ces yeux
Et maintenant, plusieurs d'entre vous pensent que je suis un fou...

Je suppose que je suis coupable, je ne suis qu'un Homme
Mais ce monde n'est pas parfait non plus
Et cela doit juste se faire...

J'ai choisi de ne pas écouter ce que les gens intelligents disaient
Et joué mes cartes à la place, comme un insensé
Chaque jour, pris le risque d'être attrapé dans le feu,
Mais ces flammes ne brûlent pas comme je brûle...

Je fais la queue pour être pendu par le cou
Jusqu'à ce que tout le monde voie que j'ai raison
J'ai besoin d'avoir mes chaînes

Enlevé et caché ici
Quand les projecteurs sont à ma recherche...
Oublie le monde pour l'instant, mon Amour,
Et vis ces jours avec moi,
Comme si le monde ne finissait pas...

... Acclamations...

Masques ôtés, nous nous cachons ici
Quand les projecteurs sont à ma recherche,
Oublie le monde pour l'instant, mon Amour,
Et vis ces jours avec moi
Comme si le monde ne finissait pas...

Emmène moi là où je ne peux pas
Entendre les gens m'appeller
Pour du Whisky, du Brandy, de la Vodka...
Viens et vis cette nuit avec moi...
Comme si le monde ne finissait pas...

Il s'agit de la dixième chanson du sixième album de Sonata Arctica, The Days Of Grays, sorti en septembre 2009 en France. Je l'ai choisie parce que je la trouve particulièrement belle.
Après avoir traduit les paroles, j'ai eu l'impression qu'il s'agissait d'une complainte d'un homme qui, ayant commis un acte irréversible, essaie de fuir ce monde, en vain.
Serait-il un serveur ? (cf le dernier couplet) Ou quelqu'un de célèbre ? (entendre les gens m'appeller). Les projecteurs, ceux des feux de la rampe, ou ceux de la police ? Et les cartes, quelles sont elles ? De vraies cartes ? Une passion de jeu dévorante ? Ou alors la décision qu'il a prise ? Il sait qu'il est coupable, mais quelle est sa faute ? Il a commencé son "jeu dangereux", qui n'est pas gagné par celui qui a fait le premier mouvement... Et si il l'a fait, il n'y a pas de rédemption. Une fois qu'il "ôte" son masque, il peut vivre, à nouveau, le temps d'une nuit, avec celle qu'il appelle son "Amour", vivre comme si il n'y avait pas de lendemain, pas de contraintes, comme si le monde ne finissait pas...

 
Publié par 6030 6 3 2 le 25 septembre 2009, 16:30.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000