Facebook

 

Paroles de la chanson «Dépass'man» (avec traduction) par La Ruda Salska

Le Passager Du Réel (2001)
0 0
Chanteurs : La Ruda Salska

Paroles et traduction de «Dépass'man»

Dépass'man

Cette chanson parle d'un homme, comme vous et moi, quelqu'un qui en ce monde, ces temps-ci, est un peu tout le monde, chaque jeune qui débute dans le monde du travail ; ou en tout cas, le danger qui menace chacun de nous (ou la plupart) à la sortie de nos études.
ça parle donc d'un homme qui tente de se débattre dans le monde de l'emploi, faisant face à toutes les incohérences et injustices de la société. (Certaines formules sont reprises dans leurs débilité, pour les démonter et montrer que c'est n'importe quoi)
Au dernier couplet, on voit la fin de cet homme, qui dans son désespoir a tenté d'obtenir ce qui ne lui était pas accordé d'une façon illégale. Mais il n'a plus rien à perdre, de toute façon, la vie ne lui donne rien, il ne fait que tomber, alors autant tomber, cette fois, définitivement.

Allez, Approchez messieurs-dames !
Il vous fait son numéro dans le grand cirque des âmes !
Le héros des temps nouveaux ;
L'homme qui tombe de haut et de plus en plus haut,
Regardez, admirez !
L'homme que l'on nomme Dépass'man,
Il va vous narrer l'histoire,
Le récit de ses déboires :

Afin de gagner ma vie,
J'ai bien failli la perdre,
Quand je m'y suis jeté, ravi,
Pour m'éclater comme une merde ;
Du haut des mes diplômes,
J'aurai mieux fait de m'écraser ;
Voyez mes hématomes,
On peut pas mieux y arriver.

S'il faut tomber à point
Pour trouver un emploi,
Mon C. V. parle pour moi,
Mais pour les patrons moins.
Eux qui m'ont balancé
Que si j'voulais commencer
Un travail il fallait
Déjà avoir travaillé.

ça commence a m'travailler l'histoire...
Si j'm'écoutais, de ma chambre, j'les taquinerai au rasoir
Pour qu'ils m'expliquent comment on peut avoir
Ladite expérience sans qu'on me donne chance d'y pourvoir !

Je suis Dépass'man,
Dès l'entame, on me classe
Tels le profane et l'âne ;
Total à la ramasse.

Je suis Dépass'man,
Condamné de ma classe ;
Dieu pourtant que je me débats,
Mais je me sens tel un Judas condamné aux flammes !

Je suis l'homme qu'on nomme Dépass'man,
Je vais continuer l'histoire,
Le récit de mes déboires...

On dit "la crise latente",
Mais l'attente de la crise,
Elle a pas duré longtemps
Quand elle m'a pris en ses fils ;
Faut se les taper les cons
Disant que n'pas travailler,
C'est qu'on ne le veut pas vraiment ;
Qu'ils aillent se faire embaucher !

J'en ai mangé des stages
Qui n'm'ont pas fait manger,
Sans parler des prises d'otages
Que sont les mises à l'essai ;
J'ai payé de ma personne
Et je n'en fus pas payer,
Si ce n'est du minimum
Et j'en fus remercié...

Funambule sur le fil du rasoir,
Quand je recule on m'avance qu'il me faut garder l'espoir,
Rebondir, mais je tombe de haut ;
Car c'est m'aplatir la chute de mon numéro !

Je suis Dépass'man,
Dès l'entame, on me classe
Tels le profane et l'âne ;
Total à la ramasse.

Je suis Dépass'man,
Le cancre de la classe,
Et pourtant plus je me débats,
Plus je descends dans les sables mouvants de mon drame !

Dites-moi d'arrêter si je gave,
Je suis rodé, c'est pas grave...

"Payer ses dettes, c'est s'enrichir",
Mais comme on ne prête qu'aux riches,
J'étais pas près de m'en sortir ; j'ai forcé l'accès,
Dans un excès de délire ;
Je n'ai trouvé que pour tirelire
Qu'un coffre forcément vide et,
Pris des les corps et cris des alarmes,
J'ai vite compris que j'étais Dépass'man, encore,
Maintenant qu'j'ai baissé les bras,
Ce n'est pas pour les lever ;
Policeman, tirez le premier...

 
Publié par 12655 7 4 4 le 28 septembre 2009, 20:17.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000