Facebook

 

Paroles de la chanson «Concrete Girl» (avec traduction) par Urbangarde

Urbangarde
0 0
Chanteurs : Urbangarde

Paroles et traduction de «Concrete Girl»

Concrete Girl (Fille de Béton)

Iraira shi te i ta
J'étais énervée
Dare de mo yokatta
Tout était beau
Ima ha koukai shi te iru
Maintenant, j'en suis désolée

Mushakusha shi te i ta
J'étais en rage
Dare de mo yokatta
Tout était beau
Ima ha hansei shi te iru
Maintenant, je le regrette

Purasuchikku ka to omottara ningen deshi ta
Je pensais que l'homme était en plastique
Seramikku ka to omottara onnanoko deshi ta
Je pensais que la femme était en céramique
Shugaa resu ka to omottara amaen bo
Je pensais ajouter du sucre à ma vie
Suriipingu shi taku te mo nemure nai onnanoko na no
Même si j'avais envie de dormir comme une petite fille

Konkuriito ni tojikome ta
Confinée dans le béton
Konfichuuru no ohimesama
Princesse de la confiture
Konfujon shi teru no konya
Que faites-vous ce soir dans la confusion
Konbaseeshon umaku ika nai
Échec d'établir une conversation

Puratonikku ka to omottara kisu ga deki ta no
Et tu pensais que tu pouvais avoir un baiser platonique
Senshitibu ka to omotta keredo koi mo dekiru no
J'ai eut quelques amours bien plus sensibles
O satou to supaisu to nani ka suteki na mono de
Comme du sucre, des épices et d'autres choses merveilleuses
Deki teru wake ga nai no - chi to niku dake na no
Je ne veux pas !      Et pas seulement de la chaire et du sang

Konkuriito no o shiro tozashi ta
J'ai fermé mon château de béton
Koori no kuni no ohimesama
La princesse du pays glacé
Kogeru you ni mabuta no hare ta
Les paupières gonflées et brulées
Akai - akai - akai
De couleur rouge De couleur rouge De couleur rouge

(Concrete Girl)
(Fille de béton)

Atashi datte naku n da yo
C'est moi qui pleure
Atashi datte warau yo
C'est moi qui rie
Anata datte naku desho
C'est vous qui pleurez
Anata datte waratte atashi o
C'est vous, et je rie

Konkuriito ni tojikome rare te koisuru koto mo koe mo kotoba mo
Les voix et les mots peuvent aussi se piéger dans le béton
Kobarutoburuu no namida ga deru no mo wasure ta no atashi dou shi masho u
Rappelons-nous aussi des larmes de bleu azurées
Konkuriito ni umetate kumitate tokai no tokei ha okonattari ki tari
Le camion d'ordures qui pénètre la ville et va-et-vient pour bétonner
Sukaato no shita no suicchi tome te - toki ha ugokidasu
En mode OFF sous ma jupe Le temps continue d'avancer

Yume no naka de naku n da yo
Je pleure dans un rêve
Yume no naka de warau yo
Je rie dans un rêve
Wasure rare te ii n da yo
Je suis oubliée
Itsuka kitto kirei ni kie te
Terminé les beaux jours

Machi dake ga nokoru
Seule la ville reste
Moji dake ga nokoru
Seuls les écrits restent
Tsuki dake ga mi teru
Seule la lune regarde
Kurayami ga mi teru
Seule l'obscurité reste

Sora dake ga nokoru
Seul le ciel reste
Uta dake ga nokoru
Seule la chanson reste
Tori dake ga mi teru
Seul un oiseau regarde
Dakara konya kiri
Juste pour ce soir

Iraira shi te i ta
J'étais énervée
Dare de mo yokatta
Tout était beau
Dakedo koukai shi te iru
Et j'en suis désolée

Mushakusha shi te i ta
J'étais en rage
Dare de mo yokatta
Tout était beau
Dakedo hansei shi teru no
Et je le regrette

Voici ce que j'en comprends personnellement et en tenant conte de l'univers de Urbangarde et du clip :

C'est l'histoire d'une petite fille qui jouait encore avec des jouets en plastiques et des poupées en céramiques, et pensait que les êtres humains en étaient fait.

Un jour, un homme l'attire et elle le suit croyant que ça ajoutera du sucre à sa vie mais elle se fait violer par lui et subit son premier rapport intime. Ça lui laisse évidemment bien des séquelle autant psychologique (elle en pleure, elle est en colère, se lamente et le regrette amèrement) que physique (elle ressent encore le camion d'ordure qui pénètre sa ville pour la bétonner).

Quand elle rentre chez elle, les parents demandent à leur petite princesse de la confiture ce qu'elle a mais elle ne répond pas à cause de ce qu'elle vient de subir et du fait qu'elle revie la scène dans sa pauvre petite tête.

Elle s'enferme dans son chateau (sa chambre) pour pleurer, et devient la princesse du pays glacé.

Une fois ses émotions coupées et sa porte verrouillée, elle tente de dormir mais a malheureusement le sommeille trop agité. Elle se réveille, laisse une lettre, se met sur le bord de sa fenêtre, et se jete du haut de son immeuble...

Quand ses parents arrivent enfin à entrer dans sa chambre ils lisent la lettre qui n'est d'autre que les paroles de la chanson.

Pour transformer les kanji en romaji j'ai utilisée ce site web : http : //nihongo. j-talk. com/parser/index. php.

 
Publié par 11432 7 3 3 le 5 novembre 2009, 20:38.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000