Facebook

 

Paroles de la chanson «Golfa» (avec traduction) par Extremoduro

Canciones Prohibidas (1998)
0 0
Chanteurs : Extremoduro

Paroles et traduction de «Golfa»

Golfa (Salope)

Tan tan
Tan Tan
Llaman a la puerta otra vez, ya va, ¿quién es ?
On frappe à la porte, j'arrive, qui c'est ?
Fue abrir
Je suis allé ouvrir
Y se metió en mi casa : un amanecer
Et entra dans ma maison : une aube
¡Ahí va ! ¡que bien !
C'est parti ! C'est bien !

Sola...
Seule...
Soñar que estaba sola y pensé :
Rêver qu'elle était seule et j'ai pensé
¡Joder ! ¡Que bien !
Putain ! C'est bien !

Nada
Rien
Me para cuando empiezo a crecer
Ne m'arrête quand je commence à grandir
¡Ahí voy, coger !
J'y vais, prendre !

¿Y por qué no sale sola ?
Et pourquoi elle ne sort pas seule ?
Porque no le da la gana,
Parce qu'elle n'a pas envie
Dice que si no se droga,
Elle dit que si elle ne se drogue pas,
Dice que no siente nada.
Elle dit qu'elle ne sent rien.

Si hace sol, se tira de la cama
Si il fait soleil, elle se jette du lit
Y por el ascensor, las nubes se levantan
Et dans l'ascenseur, les nuages se lèvent
Y ahí voy yo, a romper las telarañas de tu corazón,
Et j'y vais moi, à casser les toiles d'araignée de ton coeur,
Verás como se escampa, ¡golfa !
Tu veras comme elle se dégage, salope !

Su piel...
Sa peau...
¡Que me corro si me roza su piel !
Je jouis si sa peau m'effleure !
¿Fumas ?
Tu fumes ?
Pero solo no me sienta muy bien
Mais ça ne me fait pas sentir très bien
¡Toma, alíñale !
Tiens, assaisonne-le !

Jurad
Jurez
Jurad que estaba triste y diré :
Jurez que j'étais triste et je dirais :
Fue ayer, ¡joder que bien !
Ce fut hier, putain c'est bien !
Nada
Rien
Me para cuando empiezo a crecer
Ne m'arrête quand je commence à grandir
¡Ahí voy, coger !
J'y vais, prendre !

¿Y por qué no sale sola ?
Et pourquoi elle ne sort pas seule ?
Porque no le da la gana,
Parce qu'elle n'a pas envie
Dice que si no se droga,
Elle dit que si elle ne se drogue pas,
Dice que no siente nada.
Elle dit qu'elle ne sent rien.

Si hace sol, se tira de la cama
Si il fait soleil, elle se jette du lit
Y por el ascensor, las nubes se levantan
Et dans l'ascenseur, les nuages se lèvent
Y ahí voy yo, a romper las telarañas de tu corazón,
Et j'y vais moi, à casser les toiles d'araignée de ton coeur,
Verás como se escampa, ¡golfa !
Tu veras comme elle se dégage, salope !

Seguir la trayectoria que llevan las nubes
Suivre la trajectoire des nuages
Volver por la mañana igual que sale el sol,
Rentrer au matin au même moment que sort le soleil,
Verás que calentito retorcer las horas dando patadas al reloj.
Tu veras comment ça réchauffe tordre les heures en donnant des coups de pied au réveil.

Tú... y yo estoy medio loco también y sin otra cosa que hacer,
Toi... et moi je suis à moitié fou aussi et sans rien d'autre à faire,
Como un montón de palabras cogiditas de un papel.
Comme un tas de mots prises d'un papier.

 
Publié par 8425 5 3 3 le 14 février 2010, 14:21.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000