Facebook

 

Paroles de la chanson «Everything Remains As It Never Was» (avec traduction) par Eluveitie

Everything Remains As It Never Was
1 0
Chanteurs : Eluveitie
Voir tous les clips Eluveitie

Paroles et traduction de «Everything Remains As It Never Was»

Everything Remains As It Never Was
Tout reste comme cela ne l'a jamais été

Who will measure the dimensions of antumnos ?
Qui mesurera les dimensions de l'Antumnos (1)
Who can tell the gauge of its veil ?
Qui peut dire le gabarit de son voile ?
Who can manifest the size of its maw ?
Qui peut manifester la taille de sa gueule ?
And infer the value of its stones ?
Et déduire la valeur de ses pierres ?

Yet the glowing wick will not be guenched
Pourtant la mèche ardente ne sera pas désirée
The sown fire will never die
Le feu semé ne mourra jamais.

What is
Ce qui est
What ever was
Ce qui n'était jamais
What ever is to come
Ce qui n'adviendra jamais
What would
Ce qui serait
What ever should
Ce qui ne serait jamais
It will remain as it never was
Tout subsiste comme jamais

Eternity's past was repeated in time
L'éternité passée fut répétée dans le temps
The eternal know will be unbroken
L'éternel savoir sera imbrisable.

Whence comes the motion in this picture ?
D'où provient le signe sur cette image ?
Where does the moment go when it steals away ?
D'où vient l'instant lorsqu'il se dérobe ?
Who will pen the pages of time ?
Qui écrira les pages du temps ?
Who will be the audience when the curtain rise ?
Qui sera le public lorsque le rideau se lèvera ?

Where do we go, question mark.
Où allons nous, point d'interrogation
What have we become, question mark.
Qu'allons nous devenir, point d'interrogation
Wither went what was, question mark.
Dépéri, que devenons-nous, point d'interrogation
Shall there be a dawn, question mark.
Doit-il y avoir une aurore, point d'interrogation
Did we ever change ?
Avons-nous changé ?

________
(1) Antumnos : Automne chez les gaulois. D'ailleurs, dans leurs croyances la Porte vers l'Autre Monde se nomme Antumnos Doro.
________
En soi, ce morceau n'est pas difficile à comprendre, mais à expliquer, c'est une autre histoire... Clairement, ce morceau est la suite directe de l'intro "Otherworld". Il approfondit encore plus le sens de cette dernière. Que l'histoire est un cycle sans fin. Tant que nous vivrons, nous rechercherons nos racines et écririons notre présent qui sera l'histoire de demain. Mais dans notre présent actuel, la considération de l'histoire se perd de jour en jour. Ce morceau semble dénoncer cette perte que nous avons à ne plus nous intéresser à nos propres racines, notre propre histoire. Pire encore, il dénonce le fait que l'écriture du présent semble avoir changé à un point où nos descendants ne pourront plus du tout s'y retrouver dans leur recherches de notre présent.

Voyez, dans les textes, Chrigel ne cesse de hurler en demandant qui se souvient de tel fait historique, légendaire ou mythologique. A la lecture des textes, je pense que beaucoup ont du faire des recherches sur ces références. C'est là qu'il touche un point sensible de notre civilisation actuelle: L'histoire se perd.

En clair, l'histoire est éternelle, certes, mais elle ne dépend pas des événements, mais de sa propre écriture. Ici, le groupe nous invite clairement à retrouver nos propres racines et nous contenter de faire notre maximum pour les faire perdurer le plus longtemps possible.

 
Publié par 10488 6 4 3 le 28 février 2010, 20:18.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Cocci990047 Il y a 6 an(s) 9 mois à 02:26
5176 3 2 2 Cocci990047 Juste excellent ce morceau ^^! Merci pour la remarque :-D
Caractères restants : 1000