Facebook

 

Paroles de la chanson «La Storia Di Serafino» (avec traduction) par Adriano Celentano

Le Robe Che Ha Detto Adriano (1969)
0 0
Chanteurs : Adriano Celentano
Voir tous les clips Adriano Celentano

Paroles et traduction de «La Storia Di Serafino»

Perchè continuano
a costruire le case
e non lasciano l'erba,non
lasciano l'erba,
non lasciano l'erba,
non lasciano l'erba.
Eh no!
se andiamo avanti così,
chissà come si farà!
chissà!

Pourquoi continuent-ils
de construire des maisons
et ne laissent-ils pas d'herbe, ils ne
laissent pas d'herbe,
ils ne laissent pas d'herbe,
ils ne laissent pas d'herbe.
Et non !
si on continue comme ça,
qui sait comment on fera !
qui sait !

E così la seconda storia che
vi voglio raccontare,
è quella del pastore Serafino!
al mondo antico, chiuso nel suo cuore,
la gente del duemila ormai non crede più!
Con le pecore e un cane fedele,
tre amici sempre pronti,
nei pascoli sui monti,
a una spanna dal "regno dei cieli"
viveva felice così!

Et comme ça, la deuxième histoire que
je veux vous raconter,
est celle du berger Serafino !
à son monde antique, que renferme son cœur,
les gens de l'an 2000 désormais ne croient plus!
Avec ses moutons et son chien fidèle,
trois amis toujours prêts,
dans les pâturages sur les montagnes,
à deux doigts du "règne des cieux"
il vivait ainsi heureux !

coro: oh Serafino...
difendi, difendi la tua
libertà!la libertà!

chœur : Oh Serafino...
tu défends, défends ta
liberté ! la liberté !

voce: quel giovane pastore
piaceva alle ragazze
perchè negli occhi aveva avventura!
E quando prese in pugno la fortuna
e un gruzzolo di soldi per caso ereditò.

voix : ce jeune berger
plaisait aux filles
car dans ses yeux il avait de l'aventure !
Et quand il prit en main sa fortune
et d'un beau magot il hérita.

coro:
si fece una grande festa
da fare girar la testa!
scoppiarono i mortaretti,
si fecero dei banchetti!
Per tutti ci fu un
sorriso,che giorni di
paradiso
per il pastore ricco Serafino!

choeur :
on fit une grande fête
à en faire tourner la tête !
les pétards éclatèrent,
et on fit des banquets !
Il y eut pour tout le monde
un sourire, quels jours
paradisiaques
pour le riche berger Serafino !

voce: regalò qualche cosa agli amici,
che gioia nel paese
per quelle pazze spese.
Uno scialle, una radio, un coltello
e una macchina rossa per se!

voix : il offrit quelque chose à ses amis,
quelle joie dans le village
pour ces folles dépenses.
Un châle, une radio, un couteau
et une voiture rouge pour lui-même

coro: oh Serafino...
le donne, le donne ti
dicono di sì.Beato te!

chœur : oh Serafino...
les femmes, les femmes te
disent oui. Bienheureux sois-tu !

"tiero, tiero, tiero, tiero,
tierà, tierà, tierà, tierà".
Lui spinge la macchina
che in un burrone va, e scoppierà!

"tiero, tiero, tiero, tiero,
tierà, tierà, tierà, tierà".
Il poussa la voiture
qui va dans un ravin, et explosera !

voce:
dopo i giorni dell'allegria
amaro resta il vino...
si trova in tribunale Serafino!
I suoi nemici per prendere i suoi soldi
lo fan passar per matto
e lui che cosa fa!
Si riprende le pecore e il cane,
gli amici sempre pronti
e torna là sui monti,
nella casa più grande del mondo
che soffitto e pareti non ha!

voix :
après les jours de joie
le vin reste amer...
Serafino se trouve au tribunal !
Ses ennemis, pour prendre son argent,
le font passer pour fou
et lui que fait-il !
Il reprend ses moutons et son chien,
ses amis toujours prêts,
et il retourne là-bas en montagne,
dans la plus grande maison du monde
qui n'a ni murs ni plafond !

coro: oh Serafino...
difendi, difendi la tua
libertà! la libertà!

chœur : Oh Serafino...
tu défends, défends ta
liberté ! la liberté !

voce: ti voglio bene pastore Serafino!
Un uomo con il cuore da bambino!

voix : je t'aime fort, berger Serafino !
Un homme au cœur d'enfant !

coro: e libero come
aria purissima del mattino
per vivere là sui monti,
ritorna Serafino!

chœur : et libre comme
l'air très pur du matin
pour vivre là-haut en montagne,
Serafino revient !

________
Paroles et traductions trouvées sur le site bellaitalia

 
Publié par 155815 7 5 5 le 5 mars 2010, 20:28.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000