Facebook

 

Paroles de la chanson «We Almost Lost Detroit» (avec traduction) par Gil Scott-Heron

Bridges (1977)
0 0
Chanteurs : Gil Scott-Heron
Albums : Bridges
Voir tous les clips Gil Scott Heron

Paroles et traduction de «We Almost Lost Detroit»

À Karen Silkwood and all the victimes RIP (Rest In Peace, repose en paix).
Karen Silkwood travaillait dans une usine de fabrication de combustibles nucléaires.
Elle avait été sérieusement contaminée par du plutonium. t. Elle s'apprêtait à faire des révélations à la presse
Sur les conditions de sécurité dans les usines qui manipulent du plutonium
Lorsqu'elle trouva la mort dans un " accident " le 13 novembre 1974, alors qu'elle se rendait seule,
Au volant de sa voiture, à son rendez-vous avec un journaliste du New York Times.
GIL SCOTT-HERON est un personnage peu connu du public français. Poète, Musicien, Écrivain,
Il est pourtant un artiste majeur de la scène Afro- américaine.
Son oeuvre, musicale ou écrite, reflète une volonté de crier haut et fort les problèmes politiques
Puis les faits sociaux qu'il vit au quotidien. C'est un homme de la rue
Dont il aime à le rappeler à travers ses chansons : "New York City", "Winter in America"
La source d'information provient de sites Web et de Wikipédia l'encyclopédie libre qui leur sont consacrés.

We Almost Lost Detroit (Nous avons presque perdu Detroit)
Paroles et musique de Brian Jackson/Gil Scott-Heron

It stands out on a highway like a Creature from another time.
Elle se détache sur une autoroute semblable a une créature sortie d'un autre temps.
It inspires the babies'questions, "What's that ? "For their mothers as they ride.
Celà pose aux bébés ( tant) de questions : " Qu' est-ce que c'est. . ? "A leurs mères qui est au volant.

But no one stopped to think about the babies
Or personne se donne la peine de réfléchir au devenir des nouveau-nés
Or how they would survive,
" Où " puis " Comment " ils pourraient survivre... .
And we almost lost Detroit this time.
Du reste, nous avons presque perdu Detroit pour cette fois-ci.

How would we ever get over loosing our minds ?
Comment ne pourrions-nous jamais plus perdre nos esprits ?
Just thirty miles from Detroit stands a giant power station.
Puisqu'il a suffit qu'à trente miles de Detroit qu'il y ait une immense centrale [Nucléaire].
It ticks each night as the city sleeps seconds from anniahlation.
Qui fait tic tac chaque nuit pendant que la ville s'endort s'ensuit secondes d'annihilation.
But no one stopped to think about the people
Or personne se donne la peine de réfléchir au devenir des personnes
Or how they would survive,
" Où " puis " Comment " ils pourraient survivre... .
And we almost lost Detroit this time.
Du reste, Nous avons presque perdu Detroit pour cette fois-ci.

How would we ever get over over loosing our minds ?
Comment ne pourrions-nous jamais plus perdre nos esprits ?
The sherrif of Monroe county had, sure enough disasters on his mind,
Le Sherrif du Comté de Monroe a déclaré, [assurez-vous plutôt que les dégâts ne viennent pas de vos cerveaux] (1)
And what would karen Silkwood (2) say if she was still alive ?
Qu'est-ce que Karen Silkwood (2) aurait bien pu nous dire, si elle était encore en vie ?
That when it comes to people's safety money wins out every time.
Or quand il s'agit de la sécurité des personnes l'argent l'emporte à chaque fois.
And we almost lost Detroit this time, this time.
Du reste, nous avons presque perdu Detroit pour cette fois-ci, cette fois-là

How would we ever get over over loosing our minds ?
Comment ne pourrions-nous jamais plus perdre nos esprits ?
You see, we almost lost Detroit that time.
Tu vois, nous avons presque perdu Detroit pour cette fois-ci
Almost lost Detroit that time.
Presque perdu Detroit cette fois-là
And how would we ever get over...
Or comment ne pourrions-nous jamais plus...
Cause odds are, we gonna loose somewhere, one time.
Or la chance a voulu qu'on a failli la perdre quelque part, d'un coup. .
Odds are we gonna loose somewhere sometime.
La chance a voulu qu'on a failli la perdre de peu.

And how would we ever get over loosing our minds ?
Or comment ne pourrions-nous jamais plus perdre nos esprits ?
And how would we ever get over loosing our minds ?
Or comment ne pourrions-nous jamais plus perdre nos esprits ?
Didn't they, didn't they decide ? Almost lost Detroit that time.
N'ont-ils pas, n'ont-ils pas décidé ? Presque de perde Detroit pour cette fois-là.
Damn near totally destroyed, one time.
Fichu puis complètement détruite, en une seule fois.
Didn't all of the world know ? Say didn't you know ?
Tout le monde n'a pas su ? Dit que tu ne savais pas ?
Didn't all of the world know ? Say didn't you know ? We almost lost Detroit...
Tout le monde n'a pas su ? Dit que tu ne savais pas ? Que nous avons presque perdu Detroit.

(1) Déclaration correct traduite d'ici sous peu. .
(2) Karen Silkwood était une femme syndicaliste et activiste américaine.
L'histoire authentique de Karen Silkwood qui trouva la mort dans des circonstances demeurées mystérieuses,
Au cours de la nuit du 13 au 14 novembre 1974 près d'Oklahoma City.
Karen Silkwood travaillait à l'usine Kerr McGee à Cimarron, l'un des plus grands laboratoires de traitement de l'uranium aux Etats-Unis.
Il fut prouvé sans conteste que l'on avait déposé d'infinitésimales quantités de plutonium dans la nourriture qu'elle conservait dans son réfrigérateur.
Des marques de collisions furent également relevées sur le pare-choc arrière de sa voiture, comme si elle avait été poussée par un engin mécanique
Entre 1970 et 1975, 574 cas de contamination avaient été dûment constatés à l'usine de Kerr McGee.
En 1975, la Commission à l'Énergie Atomique ordonna sa fermeture. En 1979, un Jury condamna le laboratoire à payer à la famille de Karen Silkwood
Des dommages et intérêts se montant à la somme colossale de dix millions de dollars...
Fin...

 
Publié par 8699 5 3 3 le 24 juillet 2010, 16:46.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000