Facebook

 

Paroles de la chanson «Tales From The Inverted Womb» (avec traduction) par Sopor Aeternus & The Ensemble Of Shadows

Songs From The Inverted Womb
0 0

Paroles et traduction de «Tales From The Inverted Womb»


Tales From The Inverted Womb
(Contes Depuis La Matrice Inversée)

Alas, let me tell you about the beauty of the tomb: the stained glass, all violet, enhancing the gloom, dark flowers, all withered, fragile and old, yet, their perfume still lingers like a secret untold. Like a dream, or a memory that floats in this vault, waiting for the moment it shall be recalled by some visitor, maybe, who is seeking release from a strange kind of sadness, some unknown disease. Its symptoms are madness, caused by the music in his head, sung by an endless choir, called: "The Voices of the Dead".
Hélas, permettez-moi de vous parler de la beauté du tombeau: des vitraux, tous violets, qui renforcent cet obscurité, des sombres fleurs, toutes flétries, fragiles et anciennes, qui continuent de conserver leur parfum, tel un indicible secret. Comme un rêve ou un souvenir qui flotte dans cette voûte, quelque chose attend le moment d'être remémoré par un certain visiteur, peut-être, qui cherche à se libérer d'une étrange sorte de tristesse, un mal-être inconnu. Ses symptômes sont ceux de la folie, que cause la musique dans sa tête, chantée par un chœur sans fin, appelé: "Les Voix des Morts".

It's his longing for silence, for the absence of sound, that will lead him the hidden path below the ground. Where he shall discover, though terror and though fear, behind black iron doors... Something is sleeping here : a little dead baby, a young boy lies kept, so fragile and frightened, crippled and sad...
C'est son désir de silence, d'absence de son, qui l'enverra vers ce chemin sous la terre. Où il pourra découvrir, autant la terreur que la peur, derrière ces portes en fer noir... Quelque chose dort ici: un petit bébé mort, un jeune garçon y est conservé, aussi fragile qu'apeuré, infirme et triste...

 
Publié par 11432 7 3 3 le 10 août 2010, 00:30.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000