Facebook

 

Paroles de la chanson «Oh! Carol» (avec traduction) par Neil Sedaka

The Very Best Of (1999)
0 0
Chanteurs : Neil Sedaka
Voir tous les clips Neil Sedaka

Paroles et traduction de «Oh! Carol»

Oh ! Carol, Artist : Neil Sedaka
Songwriter : Greenfield/Sedaka

"Oh ! Carol", parfois écrite simplement " Oh Carol " (sans point d'exclamation)
Est un succès international écrit par Neil Sedaka en 1958.

La chanson de Neil Sedaka "Oh ! Carol" à pour thème : " la rupture"
Parfaitement autobiographie, Oh ! Carol propose le point de vue de Neil :
Qui estime qu'elle l'a cruellement, pour ne pas dire lâchement, laissé tomber,
Et qu'elle doit à raison, ou à tort, lui laisser une seconde chance.
L'inconsolable Neil y parle de sa petite amie de l'époque,
Carole Klein, qui deviendra plus tard Carole King.
La chanson a été co-écrite avec Howard Greenfield.
En 1963, Carole King a publié une réponse sous une forme humoristique à
" Oh ! Carol" intitulée "Oh Neil".

La chanson est extraite de l'album Neil Sedaka Sings petit diablotin et ses autres succès, 1958.

Contexte :

C'était durant la période de la Brill Building (1),
À l'époque où la guerre des mots et de l'information battait son plein entre l'Est et l'ouest.
Entre temps, l'on entendit le vent de "La guerre du Viêt Nam"qui grondait,
Pour n'en sonnait "Le glas"qu'une quinzaine d'années plus tard (entre 1957 et 1972).
Neil Sedaka appartenait à cette génération heureuse qui eut vingt ans,
Au sortir de la seconde guerre et celle qui n'était pas encore détruite par la suivante
Quand débuta la guerre du Viêt Nam... . .

Durant ce laps de temps, le souffle d'une chanson rafraîchissante
( de Neil Sedaka "Oh ! Carol") se fit entendre sur toutes les ondes radio américaines,
Telle une légère bouffée d'oxygène plébiscitée par une génération heureuse,
Encore inconsciente, puis loin de penser à la tournure de cette guerre,
Qui s'inscrit dans le temps, et des combats à venir.
Un vent de liberté, d'émancipation, de droits civiques
Se prépare à déferler tranquillement en coulisses.
Le souffle rafraîchissant (de la chanson de Neil Sedaka "Oh ! Carol") finit,
Même par gagner les ondes radio de la planète entière ( à "L' EST", sais pas ! ? ! . . )
" Telle la théorie des dominos que les américains craignaient tant à l'époque. ".

(Ohh, ooh-ooh-ooo-ooo-oo-oo. )
(Ooo-ooo-ooo-ooo-ooo. )
(Ooo-ooo ooo-ooo-ooo. )

Oh ! Carol, I am but a fool
Oh ! Carol, je ne suis qu'un imbécile
Darling I love you tho' you treat me cruel
Chérie, je t'aime, bien que tu me traites cruellement
You hurt me and you made me cry
Tu m'as blessé et tu m'as fait sangloter
But if you leave me I will surely die
Aussi si tu me quittes, j'en mourrai sûrement.

Darling there will never be another
Chérie, il n'y en aura jamais : " d'autre"
Cause I love you so,
Or, je t' aime tant,
Don't ever leave me,
Ne me délaisse jamais,
Say you'll never go.
Dis que : " tu ne partiras jamais".

I will always want you for my sweetheart
Je voudrai que pour toujours, tu sois ma dulcinée.
No matter what you do
Peu m'importe ce que tu fasses.
Oh ! Carol, I'm so in love with you.
Oh ! Carol, je suis tellement amoureux de toi.

[Spoken while backup singers vocalize : ]
[Parlé pendant que les choristes vocalisent]

(Ohh, ooh-ooh-ooo-ooo-oo-oo. )
(Ooo-ooo-ooo-ooo-ooo. )
(Ooo-ooo ooo-ooo-ooo. )

Oh ! Carol, I am but a fool
Oh ! Carol, je ne suis qu'un imbécile
Darling I love you, tho' you treat me cruel
Chérie, je t'aime, bien que tu me traites cruellement.
You hurt me, and you made me cry
Tu m'as blessé, et tu m'as fait sangloter
But if you leave me, I will surely die
Aussi si tu me quittes, j'en mourrai sûrement.

[Sung : ] [Chanté]

Darling there will never be another
Chérie, il n'y en aura jamais : " d'autre"
Cause I love you so,
Or, je t' aime tant,
Don't ever leave me,
Ne me délaisse jamais,
Say you'll never go.
Dis que : " tu ne partiras jamais".

I will always want you for my sweetheart
Je voudrai que pour toujours, tu sois ma dulcinée.
No matter what you do
Peu m'importe ce que tu fasses.
Oh ! Carol, I'm so in love with yooooou.
Oh ! Carol, je suis tellement amoureux de tooooois.

(1) À elle seule, la Brill Building Pop symbolise un air musical prenant sa source dès l'aube des années 1960,
Empreinte de pop teintée d'influence " du style Tin Pan Alley ", de rhythm and blues et de rock 'n' roll.
Une multitude d'équipes d'auteurs compositeurs professionnels oeuvraient
à l'intérieur des locaux du Brill Building.

 
Publié par 8699 5 3 3 le 27 août 2010, 23:03.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000