Facebook

 

Paroles de la chanson «Martyr Art» (avec traduction) par The Agonist

Lullabies For The Dormant Mind (2009)
0 0
Chanteurs : The Agonist

Paroles et traduction de «Martyr Art»

Martyr Art
L'Art Du Martyr

Awaken as from a tormented sleep with eyes anxiously looking to creep beyond this twisted dementia displayed on the walls. Mysterious mindset and ink droplets fall. Muses take flight in an all out war. Shall I catch with open hand or let it fall and start again ? Such words burn the skin.
Réveillée, comme depuis un sommeil tourmenté, les yeux angoissés cherchent à se glisser au delà de cette démence déguisée étalée sur les murs. Un état d'esprit mystérieux et des gouttelettes d'encre tombent. Les muses prennent leur envol dans une guerre totale. Dois-je saisir cette opportunité ou laisser tomber et recommencer ? De tels mots brûlent la peau.

So enter stage right mic, in hand. Before the micro-cosm, stand. Display my efforts, after all, don't expect them recognized. Hourly torture, chaos ignite ! Beauty and art give a sign of life. But, as Balzac and Hardy profess, the martyr will burn for her canvas.
Alors entre donc sur scène le micro en main. Avant le microcosme, résiste. Je montre les efforts que j'ai fais, après tout, ne t'attends pas à ce qu'il soit reconnaissants. Une torture incessante, prend feu ! La beauté et l'art donne un signe de vie. Mais comme Balzac et Hardy l'affirme, le martyr brûlera pour son tableau.

Elusive horizon, I'm not a threat. You see, I'm for some reason always on trial. Object of detestation, always on trial.
Une perspective insaisissable, je ne suis pas une menace. Tu vois, je dois pour certaines raisons toujours faire mes preuves. Objet de haine, toujours en compétition.

O, Solitude, with thee I dwell in our assiduous gated hell.
Ô, solitude, avec toi je demeure dans notre enfer ponctuel et clos

Trivial - this mind and spirit world. You can't compare their worth to what is real. At its best, all critics must confess this work can outlive death, so what is real because I can't describe half the shit I feel inside for your crimes. Targeting intent evicerating innocence.
Futile, cette conscience et ce monde d'esprit. Tu ne peux pas comparer leur valeur à ce qui est réel. Au mieux, toutes les critiques doivent avouer que ce travail peut échapper à la mort, alors qu'est-ce qui est réel car je ne peux décrire la moitié de la merde que je ressens pour tes crimes. Ciblant l'intention qui écorche l'innocence.

I swear I'm not a threat. Put down your defense
Je jure que je ne suis pas une menace. Abaisse tes défenses.

All I can do is watch in awe, feet raking the sand, hands bound by molten ire. As the broad guillotine blade sinks into the horizon, streams of burning gold burst forth from ultramarine expansive veins and reach towards me, lending heat to the air as the Earth is sliced in half and the dividing line approaches.
Tout ce que je peux faire est observer dans la crainte, les pieds ratissent le sable, les mains liées par une colère destructrice. Comme la longue lame de la guillotine se noie à l'horizon, les flux de l'éclatement de l'or brûlant sort des veines de l'outremer expansif et s'étende vers moi, accordant la chaleur à l'air comme la terre se coupe en deux et la ligne de démarcation approche.

For ever stand turned wonderland, for every sound turned song, for every song turned experience, for every hour drawn long.
Le monde des merveilles se trouvera changé à jamais, pour chaque son devenu chanson, pour chaque chanson devenue expérience, pour chaque heure prolongée.

Accablées de misère en décembre, les muses se baignent en flammes. Noyées dans l'ombre elles disparaissent, attenant le divin peintre de l'Univers, le Soleil

 
Publié par 11664 6 3 3 le 8 décembre 2010, 01:03.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000