Facebook

 

Paroles de la chanson «Frühling » (avec traduction) par Nargaroth

Nargaroth
0 0
Chanteurs : Nargaroth
Albums : Jahreszeiten

Paroles et traduction de «Frühling »

Frühling
Printemps

Es klaget die Lerche ihr Hoffnungsgesang,
L'alouette pleurante chante l'espoir,
der alte Schmerzen vergessen macht.
Qui fait oublier les vieilles douleurs.
Ich lausche in Tränen dem Frühlingsklang,
J'écoute dans les larmes, le son du Printemps,
der Liebe nach tief-kühler Nacht.
L'amour pour la profondeur de la nuit.

Der Krähen Klage dringt nicht an mein Ohr,
Les cris de la corneille ne pénètrent plus à mon oreille,
ich riß es aus meinem klagend' Gewissen.
Je les ai arraché à ma plaintive conscience
Ich mordete alle Schatten hinfort,
J'ai tué toutes les ombres désormais
die einst mich in Abgründe rissen
Qui m'attiraient autrefois dans les abîmes.

Auch hab ich das blut-rost'ge Messer
J'ai aussi enterré le couteau rouillé
wohl unterm Kirschenbaum vergraben
Sans doute sous le cerisier.
und habe den Dämon der Rache
Et ai tué le démon de la vengeance
in meinen Träumen erschlagen.
En mes rêves.

Auf daß es in seinen Wurzeln warm,
Sur que cela dort chaudement entre ses racines,

gleich ei'm totem Kinde schlafe.
Et parmi les enfants morts.
Und nicht erwecke ein alt- gestr'gen Harm,

Et je ne réveille pas une vieille affliction de substitue
mit dem ich die jung' Liebe strafe.
Avec laquelle je punis le jeune amour.

Es fallen die Blüten der Kirschen,
Les fleurs des cerises
wie weiße Tränen auf mich herab.
Telles des larmes blanches, sur moi tombent.

Zum Zeichen als ob ich nun wäre
Comme un signe, comme si j'étais là

erweckt aus dem Schlaf in feucht-kaltem Grab.
Réveillé du sommeil dans la tombe froide et humide.

 
Publié par 10488 6 4 3 le 11 décembre 2011, 17:49.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000