Facebook

 

Paroles de la chanson «We Take Care Of Our Own» (avec traduction) par Bruce Springsteen

Bruce Hest
0 0
Chanteurs : Bruce Springsteen
Albums : Wrecking Ball
Voir tous les clips Bruce Springsteen

Paroles et traduction de «We Take Care Of Our Own»

Dans cette chanson Bruce explique que le peuple Américain, pris dans la tourmente économique, reste soudé; d'où le titre de la chanson Nous prenons soin des nôtres.

We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres

I been knocking on the door that holds the throne
J'ai frappé à la porte qui tient le trône
I been looking for the map that leads me home
J'ai cherché la carte qui mène à la maison
I been stumbling on good hearts turned to stone
Je me suis heurté à des coeurs (autrefois) bons changés en pierre
The road of good intentions has gone dry as bone
Le chemin pavé de bonnes intentions est devenu sec comme un os
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
Wherever this flag's flown
Partout où ce drapeau flotte
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres

From Chicago to New Orleans
De Chicago (jusqu') à la Nouvelle Orléans
From the muscle to the bone
Du muscle (jusqu') à l'os
From the shotgun shack to the Super Dome
De la simple masure jusqu'au Super Dôme
Le Super Dome est un Stade, géant, de la Nouvelle Orléans qui peut accueillir 80 000 spectateurs

There ain't no help, the Cavalry stayed home
Les secours ne viendront pas, la Cavalerie est resté à la maison
There ain't no one hearing the bugle blowin'
Il n'y a personne pour entendre le clairon sonner
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
Wherever this flag's flown
Partout où ce drapeau flotte
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres

Where're the eyes, the eyes with the will to see
Où sont les yeux, ces yeux qui ont la volonté de voir
Where're the hearts, that run over with mercy
Où sont les coeurs, débordants de pitié
Where's the love that has not forsaken me
Où est l'amour qui ne m'a pas abandonné
Where's the work that'll set my hands, my soul free
Où est le travail qui libérera mes mains et mon âme
Where's the spirit that'll reign rain over me
Où est l'esprit qui fera régner la pluie sur moi
Where's the promise from sea to shining sea
c'est assez dur à traduire car c'est la dernière phrase de l'hymne Américain "America the beautiful"
on pourrait interpréter ça par "Où est la promesse de jours meilleurs"
Où est la promesse de mer à mer scintillante
Where's the promise from sea to shining sea
Où est la promesse de mer à mer scintillante
Wherever this flag is flown
Partout où ce drapeau flotte
Wherever this flag is flown
Partout où ce drapeau flotte
Wherever this flag is flown
Partout où ce drapeau flotte

We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
Wherever this flag is flown
Partout où ce drapeau flotte
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres
Wherever this flag is flown
Partout où ce drapeau flotte
We take care of our own
Nous prenons soin des nôtres...

 
Publié par 3267 4 2 1 le 30 mars 2012, 09:02.
 

Vos commentaires

Aleksander Il y a 3 an(s) 9 mois à 16:43
1166 3 2 Aleksander Je ne suis pas sûr que la traduction rende compte du message qu'a voulu transmettre Bruce Springsteen. Explique-t-il vraiment que le peuple américain reste soudé, malgré la tourmente économique? Serait-ce donc un éloge du peuple américain, dont Bruce Springsteen serait fier?
A mon avis, la chanson est plutôt pleine d'amertume, de déceptions, j'entends des reproches, une certaine condamnation.. "We take care of our own"... A traduire par "Nous prenons soin des nôtres"???
Ou bien, comme je le pense, "On ne s'occupe que de nos biens", ou plus clairement "Chacun pour soi"? D'où l'amertume du chanteur qui avait une autre idée de la société.
Sheogorath Il y a 3 an(s) 9 mois à 11:56
3267 4 2 1 Sheogorath Intéressant commentaire Aleksander :)

Je parlais du "petit peuple" Américain. Bien sûr comme tu le dis la chanson est teintée (beaucoup) d'amertume. Le rêve Américain n'est plus. La chanson dresse une liste exhaustive de tout ce qui ne va plus. Et pour moi Bruce à voulu dire que partout où le drapeau flotte (pas le grand, mais le petit accroché devant bon nombre de maisons américaines ?) les gens compte sur eux même, et plus sur les (hommes) politiques. Mais ton analyse se tient aussi. Difficile à dire avec exactitude sans demander au Boss lui-même... Au moins j'espère que ma traduction est, elle, la plus exacte possible ;)

cordialement
Aleksander Il y a 3 an(s) 9 mois à 18:43
1166 3 2 Aleksander Salut Sheogorath, après des recherches, je suis plutôt pour ta traduction du titre et du refrain, mais avec un "?". En effet, on l'a déjà demandé au Boss, et ceci à Paris. Le journaliste écrit: Much of the song's lyrical content appears to contradict its title. For instance Springsteen explicitly references America's lack of care for the Hurricane Katrina casualties. ("From the shotgun shack to the Super Dome/There ain't no help, the cavalry stayed home"). Springsteen clarified the song's message, during the unveiling of Wrecking Ball to the world's media at Sony Records' Paris headquarters. "The song asks the question that the rest of the record tries to answer which is, 'Do we?' - we often don't," he said."
En fait, en Amérique, et pour Bruce, l'attitude "We take care of our own", semble bien louable. Il reste juste la question d'échelle: certains se contentent de soi-même pour définir ce qui leur est propre, d'autres de leur famille, et
Aleksander Il y a 3 an(s) 9 mois à 18:47
1166 3 2 Aleksander suite... d'autres encore, sûrement comme Bruce, l'US entier.
Rfeder Il y a 2 an(s) 11 mois à 12:10
661 3 1 Rfeder Je traduirais plutôt "cavalary" par "les secours héliportés" en référence à l "Air cav' " qui est la dimmension aéroterrestre héliportée de l'armée des Etats-Unis. Bien évidemment, ce n'est qu'une proposition qui n'a pas la prétention de contester la valeur ni de l'actuelle traduction et encore moins "la prose du BOSS" pour qui j'ai le plus grand respect.
Caractères restants : 1000