Facebook

 

Paroles de la chanson «Edward Benz, 27 times» (avec traduction) par La Dispute

La Dispute - Wildlife
0 0
Chanteurs : La Dispute
Albums : Wildlife

Paroles et traduction de «Edward Benz, 27 times»

I heard the old man’s voice break, stutter once then stop it. I heard a sentence started confidently halted by the sudden absence of a word.
J'ai entendu la voix du vieil home se briser, bégayer une fois puis arrêter. J'ai entendu une phrase commencé avec confidence s'interrompre à cause d'une soudaine absence de mots.
Stumbled and he sputtered trying to find it back, something once so simple gone now.
Trébuché sur ses mots et il a bafouillé en essayant de la retrouver, quelque chose qui a été si simple à disparue maintenant.
When he finally gave up told me, “Aw, it’s like hell getting old.”
Quand il a enfin abandonné, il m'a dit “Aw, c'est l'enfer de vieillir.”

When you came into the store, did you know you’d show me your scars?
Quand tu es venu au magasin, savais tu que tu allais me montrer tes cicatrices?

I had a heavy heart, he carried a door, it’s shattered pane all wrapped in plastic and he asked if I could fix it, come by a little later help him put it back on hinges.
J'avais le coeur gros, il portait une porte avec un carreau en morceaux, enroulée dans du plastique et il a demandé si je pouvais la réparer, venir un peu plus tard pour l'aider à la remettre sur ses gonds.
“See, I’m far too old to lift it and it’s not for my house, it’s my son’s.”
“Tu vois, je suis bien trop vieux pour la porter et ce n'est pas pour ma maison, elle appartient à mon fils.”

When you opened up the door, what is it you thought you’d find?
Quand tu as ouvers la porte, qu'est ce que tu pensais aller trouver?

(Nobody flinch)
(Personne n'a bougé)

Later I came by and backed into the driveway.
Plus tard je suis venu et ai reculé dans l'allée.
Got out to find him waiting there to lead me through the side yard to back behind the house where the door frame stood empty and helped me keep it steady while I hammered all the pins in then later on the porch we somehow got to talking,
Je suis sorti pour le trouver à attendre là pour me guider du côté de la maison jusqu'à derrière où l'encadrement de la porte était là, vide et il a m'a aidé à la maintenir droite pendant que j'enfoncais tous les clous, puis plus tard sur le porche, on est arrivé à discuter,
he told me of the house and how is son is schizophrenic so they purchased it for him, the medication working and they figured it would help him fit in-help him lead a normal life.
il m'a parlé de la maison et de son fils schizophrène alors ils l'ont acheté pour lui, son traitement fonctionnait alors ils ont pensé que ça l'aiderait à s'intégré dans la société et à mener une vie normale.
But the pills made him sleep too much. And he couldn’t keep a job as a result so one day he just gave up on taking them.
Mais les cachets le faisait trop dormir. Et il ne pouvait pas garder de travail à cause de ça alors un jour il a juste arrêté de les prendre.
And that day she had called you, he’d locked her outside of the house.
Et ce jour, elle t'as appelé, il l'avait enfermé dehors.

How quickly did you get there? And what were you thinking while walking up?
Combien de temps as-tu mis pour rentrer? Et a quoi pensais-tu sur le chemin?
What fears flashed in front of you, taunted you, walking to unlock the door?
Quelles peurs ont défilé devant tes yeux, ont paradé, en allant ouvrir la porte?

I remember it, Ed. That story you told me came back clear tonight here while writing. And you should know the feeling never left me-the weight of my heart-when you showed me the scars on your arms,
Je m'en souviens, Ed. Cette histoire que tu m'as raconté, elle m'est revenue très claire ce soir en écrivant. Et tu devrais savoir que ce sentiment ne m'a jamais quitté-le poids de mon coeur- quand tu m'as montré tes cicatrices sur tes bras,
when I looked in your eyes and I heard what you said how you probably would’ve died were it not for to care for your daughter and
wife. How he drove in the knife, still your son.

Quand je t'ai regardé dans les yeux et t'ai entendu dire que tu aurais pu mourir en t'en foutant, tout ça pour ta fille et ta femme. Il a
enfoncé le couteau, et on parle toujours de ton fils.

How you seemed to look through me to some old projector screen playing back the scene as you described it on a movie reel, as real as the minute when it happened, that memory moving behind me. That moment that changed you for good.
Comme tu sembles regarder à travers moi des vieux écrans qui projetait la scène en même temps que tu me la décrivais sur une bobine de film, aussi réel qu'au moment où c'est arrivé, ce souvenir s'animant derrière moi. Ce moment qui t'as changé pour de bon.

And he drove to the house and pulled into the driveway. Got out to find his wife waiting, frantic.
Il a conduit jusqu'à la maison et est entré dans l'allée. Et sorti pour aller à la rencontre de sa femme qui attendait, frénétique.
She’d come by to check, found that pillbox was empty, went out to the pharmacy to fill up his prescription and came back to a locked door and could not get back in.
Elle était venue faire un tour, avait trouvé la boite de médicaments vides, était allée à la pharmacie pour en racheter et était revenue
mais la porte était fermée et elle ne pouvait pas rentrer.

She’d knocked and she’d knocked but he wasn’t responding.
Elle a frappé et frappé mais il ne lui ouvrait pas.

You put the key into the lock and turned it. Felt the bolt slide away. Slowly open.
Tu as mis la clé dans la sérure, puis tu l'as tourné. Senti le verrou glisser. Tu as ouvers doucement.
Went into the hall, his son held a knife, standing off in the shadows, lunged forward and tackled him.
Est allé dans l'entrée, son fils avait un couteau, il se tenait dans l'ombre, lui a sauté dessus et l'a fait trébucher.
Stabbing him over and over and breaking that window. He fled up the staircase.
Il l'a poignardé encore et encore et il a cassé ce carreau. Il s'est sauvé en haut des escaliers.
The ambulance came, stitched and filled him with blood while the cops took his son with his wires so tangled his father was a stranger.
L'ambulance est venue, ils l'ont recousu et lui ont faire des perfusions de sang pendant que les flics emmenaient son fils avec ses idées tellement emmêller, son père était devenu un étrangé.

And I sit in my apartment.
Et je m'asseois dans mon appartement.
I’m getting no answers.
Je n'ai aucunes réponses.
I’m finding no peace, no release from the anger.
Je ne trouve aucune paix, ni de délivrance de la colère.
I leave it at arms length.
Je le laisse à porté de bras.
I’m keeping my distance
Je garde ma distance
From hotels and Jesus and blood on the carpet.
Avec les hotals, Jésus et le sang sur la moquette.
I’m stomaching nothing.
Je ne supporte plus rien.
I’m reaching for no one.
Je ne cherche personne.
I’m leaving this city and I’m headed out to nowhere.
Je quitte cette ville et je me dirige vers nul-part.
I carry your image,
Je porte ton image en moi,
Your grandfather’s coffin.
Le cerceuil de ton grand-père.
And Ed, if you hear me, I think of you often.
Et Ed, si tu m'entends, je pense à toi souvent.
That’s all I can offer.
C'est tout ce que je peux t'offrir.
That’s all that I know how to give.
C'est tout ce que je sais donner.

--------------------------------

Sur la piste audio "Conversations" disponible sur le soundcloud du groupe, Jordan parle de Wildlife et de la chanson.

"Cette chanson est la deuxième du bloc de l'album qui parle de la mort. Elle parle d'un homme que j'ai rencontré il y a 2 ans, quand je travaillais avec Brad (le batteur du groupe). Ce vieil homme est venu au magasin où on travaillait, il portait difficilement une grosse porte et l'a amené à l'arrière du magasin, dans l'attelier. Il a demandé si on pouvait réparé le carreau. Il a aussi demandé si on pouvait l'aidé à la remettre en place chez lui, une chose qu'on ne fait pas la plupart du temps mais on l'a fait car on a bien vu qu'il aurait eu du mal à le faire autrement. Depuis le début on voyait qu'il était agité et frustré du fait qu'il ne pouvait pas le faire tout seul... [...] Après avoir réparé la porte, il a commencé à me parler, à me dire que la maison n'était pas la sienne mais celle de son fils et qu'il venait pour s'en occuper pendant qu'il n'était pas là. Ca se sentait il avait envie et besoin de parlé parce que la conversation s'est vite tournée sur ce sujet. Il m'a raconté que son fils était sévèrement atteint de schizophrénie et qu'ils avaient beaucoup de mal à composer avec lui, et un jour ils lui ont payé ce traitement, qui fonctionnait, tellement bien qu'ils ont acheté la maison pour qu'il puisse vivre normalement et qu'il puisse s'intégré. L'un des effets indésirables du traitement était qu'il dormait beaucoup trop, et il ne pouvait pas gardé de travail parce qu'il ne pouvait se lever le matin. Et à un moment, la frustration de son fils à été si grande qu'il a juste arrêté de prendre son traitement. Et quelques jours plus tard, sa femme l'a appelé parce que son fils ne voulait plus lui ouvrir la porte. Alors elle lui a demandé de venir parce qu'il avait une clé et il venu, et est entré dans la maison pour chercher son fils. Lui, très schizophrène je le rappelle, a pensé que quelqu'un le cambriolait et voulait lui faire du mal, alors il est allé dans la cuisine, a pris un couteau, et au moment où son père est entré dans la pièce, il s'est jeté sur lui et l'a poignardé dans le dos, les bras, 27 fois, sans reconnaitre son père. Puis il est parti en le laissant agoniser. Sa femme avait appellé la police qui a arrêté son fils et les pompiers qui ont pu le sauver. Il m'a montré ses cicatrices sur ses bras, ces énormes cicatrices, très épaisses... Je ne savais pas comment réagir. Cet homme qui toute sa vie a été une personne forte, un père, un protecteur de sa famille, que je rencontre à un moment de sa vie où il n'est plus capable de faire ses choses là.. On peut dire qu'il a perdu son fils à cause de cette maladie, son fils qui est en prison. Et maintenant il doit faire face à cette perte et garder son courage et continuer pour sa femme et sa fille. Je me souviens lui avoir demandé si je pouvais l'aidé dans le futur à s'occupé de la maison.. Il m'a dit qu'il était très reconnaissant mais il a refusé. Je me souviens avoir quitté la maison avec le coeur si lourd, j'en ai souvent longuement reparlé à Brad, tellement que ça m'avait touché.. Et donc j'ai décidé que je voulais mettre cette histoire dans l'album."

 
Publié par 4173 5 3 1 le 17 juillet 2012, 10:01.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000