Facebook

 

Paroles de la chanson «To The Wall» (avec traduction) par Sepultura

Schizophrenia (1987)
0 0
Chanteurs : Sepultura
Albums : Schizophrenia
Voir tous les clips Sepultura

Paroles et traduction de «To The Wall»

To The Wall (Vers le Mur)

To the wall - claims the soldier
My last steps march to the dead
Last wills! Hell! This is idiotism
Fuck off to me, fuck off to all of you

Vers le mur - ordonne le soldat
Mes derniers pas marchent vers la mort
Dernières volontés! Enfer! C'est un idiotisme
C'est foutu pour moi, foutu pour vous tous

To the death - I raise my head
My last moments - it's my existing countdown
A cry for mercy trapped in my throat
But even in hell there's a place for cowards

Vers la mort - je lève ma tête
Mes derniers moments - c'est le compte à rebours de mon existence
Un cri de pitié est piégé dans ma gorge
Mais même en enfer il y a un lieu pour les lâches

The burning sun over my head
The troop is comin' - compassion I dismiss
Sentence of death pounding on my back
There's no hiding when you're thrown against the wall

Le soleil brûlant au-dessus de ma tête
La troupe arrive - la compassion que je congédie
La sentence de mort pèse sur mon dos
Il n'y a pas de cachette quand tu es jeté contre le mur

To paradise, the priest is saying... blessing my death
He's standing in front of me... his merciful sight sickens me
He says that soon I'll have my judgement...
I'll kneel down in front of the Lord

Vers le paradis, le prêtre dit...bénit ma mort
Il se tient en face de moi...son regard impitoyable m'écoeure
Il dit que bientôt j'aurai droit à mon jugement
Que je m'agenouillerai face au Seigneur

And he asks me to regret my sins.. but it's too late
Growling words from the bible... raising my agony
Oh God!... how I'd like to have my hands untied

Et il me demande de regretter mes péchés...mais c'est trop tard
Les mots grondants de la bible...augmentant mon agonie
Oh Dieu!...comme j'aimerais avoir mes mains déliées

The wall I'm facing now
Seeing my life going through my eyes
Feeling death behind my back
An acrid taste of defeat tormenting my last years
And when I feel my body being... Punched... Smashed
There's no pain... just silence
My last breath echoing... spreading through the air
My body in pieces.. a stream of blood...

Le mur auquel je fais face maintenant
Je vois ma vie défiler à travers mes yeux
Je ressens la mort derrière mon dos
Un goût âcre de défaite tourmentant mes dernières années
Et quand je sens mon corps se faire... Tabasser... Fracasser
Il n'y a pas de souffrance...juste le silence
Mon dernier souffle se répète...se répandant à travers l'air
Mon corps est en pièces...un jet de sang...

Bloody drops whipping the wall
The silent wall that has understood my silence
The silence that was a prisoner of my soul
Is my soul that now is the ruler of the world

Les gouttes de sang fouettent le mur
Le mur silencieux qui a compris mon silence
Le silence qui était prisonnier de mon âme
C'est mon âme qui dorénavant est le dirigeant du monde

To the wall

Vers le mur

Petite piqûre de rappel, un idiotisme est une construction ou une locution particulière à une langue, qui porte un sens par son tout et non par chacun des mots qui la compose. Il peut s'agir de constructions grammaticales ou, le plus souvent, d'expressions imagées ou métaphoriques. Un idiotisme est en général intraduisible mot à mot, et il peut être difficile voire impossible de l'exprimer dans une autre langue.
« Couper l'herbe sous le pied » par exemple exemple, est une expression imagée qui peut être utilisée telle quelle dans un autre contexte que celui qui lui a donné naissance (et donc avec une autre signification que celle de couper effectivement de l'herbe sous le pied).
Du coup, j'ai cherché des expressions anglaises reprenant les termes précédant cette revendication d'idiotisme : "the hell I will" siginfiant "comme l'enfer", mais je pencherais plutôt pour l'expression "hell will last forever" qu'aucun dictionnaire en ligne n'a daigné traduire - ce qui rejoint la définition d'idiotisme - et qui fait référence à l'éternité de l'enfer.

Le mot dismiss que j'ai traduit dans le troisième couplet par congédie signifie également "rompez" sous sa forme impérative, jeu de mots qui n'a indubitablement rien d'une coïncidence dans ce contexte militaire.

 
Publié par 8865 5 3 2 le 26 octobre 2012, 13:17.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000