Facebook

 

Paroles de la chanson «Turkish Delight» (avec traduction) par Susanne Sundfør

Turkish Delight
0 0
Chanteurs : Susanne Sundfør
Albums : The Brothel

Paroles et traduction de «Turkish Delight»

Loukoum*

Angels are lost in the sooted fog
Les anges sont perdus dans ce brouillard de suie
Of a million falling dots on a disc of mud
Millions de particules tombant sur un disque de
All the closets forgotten
Tous les cabinets** sont oubliés
All the lakes are frozen
Tous les lacs sont gelés

Well, if eternal winter
Et si l'hiver ne devait jamais prendre fin
If eternal snow
Et qu'il ne devait jamais cesser de neiger
I'll have a Turkish Delight
Je prendrai un loukoum
I've got the freeze
Et le gel
They offer me holy wine
M'offre du vin consacré
It gets me through the night
Ça me fait passer la nuit

The moon lingers on and shines down
La lune s'attarde et jette sa lumière
Upon the shroud that covers both the living and the dead
Sur le linceul qui recouvre les vivants et les morts***
Of a forgotten empire
D'un empire oublié
You better kneel, better kneel down
Tu ferais mieux de t'agenouiller
Before the lady
Devant la dame
Shadowing the sun
Qui obscurcit le soleil

And if eternal winter
Et si l'hiver ne devait jamais prendre fin
If eternal snow
Et qu'il ne devait jamais cesser de neiger
I'll have a Turkish Delight
Je prendrais un loukoum
I've got the freeze
Et le gel
They offer me holy wine
M'offre du vin consacré
It gets me through the night
Ça me fait passer la nuit

Everybody's hungry for more and more and more
Personne n'est jamais rassasié
Even though they know that Maugrim is at the door
Même s'ils savent que Maugrim**** est à leur porte
Everybody thought they could make it on their own
Tout le monde pense qu'il y arrivera tout seul
But I've seen them turn into stone
Mais je les ai vu se changer en pierre

Everybody thought they could make it on their own
Tout le monde pense qu'il y arrivera tout seul
But I've seen them turn into stone
Mais je les ai vu se changer en pierre

*: Personnellement, je préfère la version anglaise, même si "turkish delight" se traduit bel et bien par "loukoum".

**: "cabinet" au sens de petite chambre, pas de WC.

***: Il s'agit d'une citation de la dernière phrase de la nouvelle The Dead de James Joyce: "His soul swooned slowly as he heard the snow falling faintly through the universe and faintly falling, like the descent of their last end, upon all the living and the dead."

****: Une autre référence littéraire, cette fois à l'oeuvre de C.S. Lewis, Le Monde de Narnia. Dans le premier livre de la saga, Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique, Maugrim est un loup au service de la méchante Sorcière Blanche, dont le palais de glace renferme les formes pétrifiées de ceux qui ont osé s'opposer à elle. Cette même sorcière offre d'ailleurs un loukoum ensorcelé à un des héros, ce qui le fait tomber sous sa coupe.

Explication: Même une fois découvertes les deux principales influences de Sundfør pour ce morceau (voir les notes ci-dessus), l'analyse des paroles de cette chanson ne tombe pas sous le sens. Pour ma part, j'y vois un renoncement du personnage principal, prêt à prendre un des loukoums ensorcelés de la Sorcière Blanche (et donc à se damner) si cela peut l'aider à surmonter l'hiver éternel qu'est devenu sa vie.

 
Publié par 6425 5 3 2 le 26 novembre 2012, 10:49.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000