Facebook

 

Paroles de la chanson «Pompeii» (avec traduction) par Bastille

Bad Blood
15 0
Chanteurs : Bastille
Albums : Bad Blood
Voir tous les clips Bastille

Paroles et traduction de «Pompeii»

Pompeii (Pompéi)

I was left to my own devices
Many days fell away with nothing to show

J'étais abandonné à mon propre sort
De nombreux jours passèrent sans que je puisse sortir quoi que ce soit

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above

Et les murs continuèrent de s’effondrer
Dans la ville que l'on aime
De sombres nuages apparaissent derrière les collines
Apportant avec eux l'obscurité des cieux

But if you close your eyes,
Does it almost feel like
Nothing changed at all?
And if you close your eyes,
Does it almost feel like
You've been here before?
How am I gonna be an optimist about this?
How am I gonna be an optimist about this?

Mais si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
Que presque rien n'a changé ?
Et si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
D'être déjà venu ici auparavant?
Comment pourrais-je être optimiste ?
Comment pourrais-je être optimiste ?

We were caught up and lost in all of our vices
In your pose as the dust settles around us

Nous étions emprisonnés et perdus dans tous nos vices
Dans cette position tandis que la poussière s'installe autour de nous

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above

Et les murs continuèrent de s’effondrer
Dans la ville que l'on aime
De sombres nuages apparaissent derrière les collines
Apportant avec eux l'obscurité des cieux

But if you close your eyes,
Does it almost feel like
Nothing changed at all?
And if you close your eyes,
Does it almost feel like
You've been here before?
How am I gonna be an optimist about this?
How am I gonna be an optimist about this?

Mais si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
Que presque rien n'a changé ?
Et si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
D'être déjà venu ici auparavant?
Comment pourrais-je être optimiste ?
Comment pourrais-je être optimiste ?

Oh where do we begin?
The rubble or our sins?
Oh where do we begin?
The rubble or our sins?

Oh, par où commencer ?
Par les ruines ou par nos pêchés ?
Oh, par où commencer ?
Par les ruines ou par nos pêchés ?

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above

Et les murs continuèrent de s’effondrer
Dans la ville que l'on aime
De sombres nuages apparaissent derrière les collines
Apportant avec eux l'obscurité des cieux

But if you close your eyes,
Does it almost feel like
Nothing changed at all?
And if you close your eyes,
Does it almost feel like
You've been here before?
How am I gonna be an optimist about this?
How am I gonna be an optimist about this?

Mais si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
Que presque rien n'a changé ?
Et si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
D'être déjà venu ici auparavant?
Comment pourrais-je être optimiste ?
Comment pourrais-je être optimiste ?

But if you close your eyes,
Does it almost feel like
Nothing changed at all?

Mais si tu fermes les yeux
N'as-tu pas l'impression
Que presque rien n'a changé ?

________
Cette chanson est merveilleuse !

Bon d'accord, d'un point de vue plus objectif maintenant, voici mon interprétation et mon explication des paroles. Comme d'habitude, chacun est libre d'avoir ses propres idées. N'hésitez pas à poster vos interprétations à la suite de la chanson, en commentaire :-p

Pompeii, une ville italienne célèbre pour avoir été détruite à la suite d'une éruption du Vésuve qui aurait par la suite crée une sort de couche protectrice permettant de conserver la ville dans un état presque impeccable (tout est relatif, mais vous saisissez l'idée).

Refaire les mêmes erreurs

Dans la première strophe, le phénomène de l'éruption volcanique est décrit comme ceci : "Des sombres nuages apparurent depuis les collines apportant avec eux l'obscurité des cieux". Et pourtant le clip de la chanson (que je vous conseille de regarder) ne présente aucun volcan. Le thème de la ville de Pompéi aurait-il donc repris comme métaphore d'un mal de la société actuelle ? J'en suis pleinement convaincu. En effet, l'Homme commet sans cesse les mêmes erreurs, et voulant construire toujours plus haut et plus grand, il finira par littéralement voiler le soleil de la Terre : comme si la leçon de la ville de Pompéi n'avait pas suffit ! Le chanteur dit lui même que l'on est "emprisonnés et enchaînés dans tous nos vices", reprenant ici l'idée que ce qui s'est passé ne sert pas toujours de leçon.

S'évader

Le clip commence avec le chanteur du groupe regardant au loin une ville composée d'immenses gratte-ciels (ces derniers sont les nuages qui voilent sont ciel et qui l'empêchent par ailleurs de pouvoir "sortir quelque chose", comme il nous l'expliquent au début de la chanson). Il est devenu impossible pour lui de continuer à vivre dans un tel univers, d'autant plus que les gens qui s'y trouvent ne lui ressemblent pas. Fuir, c'est la seule solution qui s'offre à lui. Au volant de sa voiture, à la recherche d'un endroit que l'homme n'aurait pas encore détruit, le chanteur se rend alors compte qu'un tel lieu n'existe pas: les rivières ont été asséchées, les champs transformés en champs à éoliennes, les collines ne servent qu'à relier entre-elles les villes par des câbles électriques. Le chanteur se rend alors à l'évidence : "comment pourrait-il être optimiste" quand il constate au quotidien le rôle dévastateur des hommes ?

En se servant de la métaphore de la ville de Pompéi qui a fini détruite par la nature, le chanteur de "Pompeii" ne pensait que ce serait l'homme qui détruirait à son tour la nature. À la recherche d'un monde meilleur, il se rend compte que ce n'est pas sur Terre qu'il le trouvera. Le message est très clairement illustré par les deux questions suivantes : "Mais par où commencer ? Par les gravats ou par nos pêchés ?"
Va-t-on continuer à ramasser les gravats qu'on laisse derrière nous où va-t-on enfin apprendre à éviter que tout finisse irrémédiablement en gravats ? Personnellement, j'ai déjà ma petite idée en tête.

 
Publié par 20834 7 5 4 le 25 mars 2013, 09:08.
 

Vos commentaires

guainflo Il y a 3 an(s) 5 mois à 13:06
1216 4 2 guainflo Superbe chanson et merci pour la traduction et l'explication
LouHJ Il y a 3 an(s) 5 mois à 18:10
1224 4 2 LouHJ J'adore <3
ledzep_4189 Il y a 3 an(s) 5 mois à 23:40
1231 4 2 ledzep_4189 cette chanson est super et son interprétation aussi <3
merci beaucoup !
juliette51 Il y a 3 an(s) 5 mois à 12:46
1164 3 2 juliette51 vraiment magique cette chanson, je l'écoute en permanence et je m'en lasse pas !
-julie Il y a 3 an(s) 4 mois à 12:15
1447 6 2 -julie Bravo, c'est exactement ça ! ;)
M Ketia Il y a 1 an(s) 9 mois à 22:35
157 3 M Ketia Merci pour l'explication. Je me demandai un truc: c'est le groupe qui à écrit les paroles de la chanson?
807814 Il y a 3 mois à 15:48
52 1 807814 merci de la belle traduction. Pour l'interprétation j'ai un autre point de vue sur : ce n'est pas pompeii qui a détruit la nature mais les vices des hommes qui ont été punis par la destruction de la ville, presque comme une punition divine.Je suis d'accord avec le reste qui est tres bien expliqué.
"We were caught up and lost in all of our vices
In your pose as the dust settles around us
Nous étions emprisonnés et perdus dans tous nos vices
Dans cette position tandis que la poussière s'installe autour de nous"

Et je n'ai pas compris une chose : pourquoi tous les personnages ont les yeux noirs?
Caractères restants : 1000