Facebook

 

Paroles de la chanson «Mamadou» (avec traduction) par Sexion D'assaut

En attendant L'Apogée : les Chroniques du 75
0 0
Chanteurs : Sexion D'assaut
Voir tous les clips Sexion D'Assaut

Paroles et traduction de «Mamadou»

(Couplet 1)
J’faisais 60 kilos comme un athlète du Kenya
Depuis j’ai repris du poids, c’est ptét le sky qui a buté le ténia
On m’traite de fainéant mais d’après moi j’ai assez donné
Ils m’donnent un bout de viande alors que j’ai pas de quoi l’assaisonner
Ils m’ont souvent demandé pourquoi j’ai le mal de mer mmhh
C’est surement dû aux bateaux d’esclaves
Fou quand j’veux plus te voir, hors de ma vue
Trouve des logements pour mes frères au lieu de orner ma rue
Voter pour un con, ou un autre qui va l’devenir
C’est comme voir le passé et lui confier son avenir
Pas d’sens ! Je changerai pas de position
Pour pouvoir me faire venir faudra des tas d’positions
J’représente tout c’que tu détestes : noir, ambitieux qui aime les blanches et plus que déter
Avoue que je te fais peur, éloigne ton fils d’ici
On a pris la couleur des murs, un gros penchant pour l’illicite

(Refrain)
Le manque de sous, ce monde de fou, si l’on se dit tout c’est tout ce qui m’pousse à zoner
J’me suis vu au fond du trou en m’demandant comment atteindre le sommet
En plein hiver même sans lumière j’espérais juste un petit rayon de soleil
En attendant que la bougie se consume comment trouver le sommeil

(Couplet 2)
Pas d’écolos y’a que des économes
Des écoliers sous shit des profs qui rentrent avec des ecchymoses
Je fus ce petit Mamadou, qui traumatise les profs
Petit banlieusard, cheveux crépus l’orteil sortant des groles
La morve au nez, à faire flipper les petites blanches
Les grands me disaient faut d’abord faire du biff pour mettre des coups de hanches
L’effet de passer le bac moi, je l’ai jamais connu
La sensation les battements de cœur me sont inconnus
Les daronnes squattent l’Inspection Académique
Chacune essaye de refourguer son fils avant la date limite
On est la fin aout et comme tu t’en doutes
La file d’attente est longue comme celle de la CAF gros
Les darons taffent trop, bossus comme Quasimodo
Comme tous les jours les plus rêveurs cocheront les cases du Loto
Certains ont quasi l’odo, aux heures de perquisitions
Identifié à cause d’un cheveu resté dans le casque de moto

(Refrain X2)

Cousin ce projet faut le check, les Chroniques du 75
C’est en se serrant les coudes qu’on s’en sortira sans Bang-Bang (X4)

(Refrain)

 
Publié par 7483 5 3 2 le 31 octobre 2013, 14:16.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000