Facebook

 

Paroles de la chanson «Silver Ships Of Andilar » (avec traduction) par The Deep Dark Woods

More Townes Van Zandt By the Great Unknown
0 0
Chanteurs : The Deep Dark Woods

Paroles et traduction de «Silver Ships Of Andilar »

Silver Ships Of Andilar
Les bateaux argentés d'Andilar

Of those that sailed the silver ships
From Andilar I am the last
The deeds that rang our youthful dreams
It seems shall go undone
North for the shores of Valinor
Our bows and crimson sails were made
Our captains were strong, our lances long
And our liege to the holy king

De tous ceux qui ont navigué sur les bateaux argentés
Depuis Andilar, je suis le seul
Les actes qui ont mené nos rêves de jeunesse
Se sont défaits depuis longtemps
Au nord des côtes de Valinor
Nos proues et voiles cramoisies ont été construites
Nos capitaines étaient forts, nos lances étaient longues
Et notre liège destiné au roi sacré

The hills did turn from green to blue
And vanish as on the decks we watched
But every thought in that noble company
Was forward bound
To the lifeless plains of Valinor
Where reigns the dark and frozen one
And with tongues afire and glorious eyes
We pledged our mission be

Les collines sont passées du vert au bleu
Et ont disparu alors qu'on regardait les ponts
Mais chaque pensée dans cette compagnie
Était déjà préconçue avant
Dans les plaines sans vie de Valinor
Où règnent l'obscurité et le froid
Et avec les langues en feu et les yeux remplis de gloire
On jure de remplir notre mission

The clime from mild to bitter ran
The wind from fair to fierce did blow
Oath and prayer did turn to thoughts
Of homes left far behind
Longed every man for some glimpse of land
And the host that did await us there
But each new day brought only a sea
And sky of ice and gray

Le climat est doux et acerbe
Le vent qui soufflait doucement se met à souffler violemment
Les serments et les prières deviennent pensées
Des maisons laissées derrière nous
On désire chaque homme pour un bout de terre
Et l'hôte qui nous attend ici
Et chaque nouveau apporte la mer
Et le ciel est gris et blanc

Thanks give no word can drag you through
Those endless weeks our ships did roll
Thanks give you cannot see those sails
And faces bleach and draw
Ice we drank and leather did chew
For the oceans are unwholesome there
The dead that slid into the seas
Did freeze before our eyes

Les remerciements ne donnent rien à part vous traîner à travers
Ces semaines sans fin, nos bateaux avancent
Les remerciements nous empêchent de voir les bateaux
Et les visages blanchissent et dessinent
La glace que nous buvons et le cuir se mâche
Les océans sont malsains ici
La mort est dans l'eau
Ça gèle sous nos yeux

Then a wind did fling the ships apart
Each one to go her separate way
The sky did howl, the hull did groan
For how long I do not know
And what men were left when the winds had ceased
Grew dull and low of countenance
For soldiers denied their battle plain
On comrades soon must turn

Puis le vent jette les bateaux au loin
Chacun sépare sa route
Le ciel hurlait, la coque gémissait
Combien de temps suis-je resté sans savoir
Et alors que le vent cesse de souffler, les hommes restent là
C'est terne et sans expression
Les soldats niaient cette bataille
Nos camarades vont bientôt s'en retourner

So one by one we died alone
Some by hunger, some by steel
Bodies froze where they did fall
Their souls unsanctified
Until only another and I were left
Then just before his flame did fail
We shone ourselves brothers-in-arms
To serve the holy king

Alors un par un on meurt seul
Certains de faim, d'autres à cause de l'acier
Les corps restent là où ils sont tombés
Leurs âmes non sanctifiées
Jusqu'à ce que quelqu'un d'autre et moi soyons laissés ici
Juste devant la flamme on échoue
On était frères d'armes
Pour servir le seigneur

Perhaps this shall reach Andilar
Although I know not how it can
For once again he's hurled his wind
Upon the silver prow
But if it should my words are these
Arise young men fine ships to build
And set them north for Valinor
'neath standards proud as fire

Peut-être qu'on rejoindra Andilar
Même si je ne sais pas comment
Encore une fois il a lancé son vent
Sur la proue en argent
Mais s'il le faut mes mots seront
Ceux qui feront naître les bateaux construits par les jeunes hommes
Et ils iront vers le Nord pour Valinor
Sous les normes aussi fiers que le feu

 
Publié par 21022 7 3 3 le 9 janvier 2014, 18:44.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000