Facebook

 

Paroles de la chanson «Appelle Quand Tu Te Réveilles» (avec traduction) par Renan Luce

Appelle Quand Tu Te Réveilles
0 0
Chanteurs : Renan Luce
Voir tous les clips Renan Luce

Paroles et traduction de «Appelle Quand Tu Te Réveilles»

Appelle-moi quand tu t'réveilles,
Je suis déjà dehors
J'ai bien suivi ton conseil
Me suis levé à l'aurore.

Et c'est vrai, ça a du charme
La ville au p'tit matin
L'air est frais, ça donne des larmes
Qui sont pas du chagrin

Je garde les mains dans les poches
Comme la nuit décline,
J'ai cet air dans la caboche
Dauphin de la place Dauphine.

Mais tu sais, c'est pas pour rien
Si j'écourte mon sommeil
Je te dirai, si t'y tiens
Appelle quand tu te réveilles

Appelle quand tu te réveilles
Moi c'que j'ai sur le cœur,
C'est pas le genre qu'on bégaye sur un répondeur

Appelle quand tu te réveilles
J'pourrais plus m'débiner
Quand y aura ton oreille sur le combiné

Appelle-moi quand tu te réveilles
Maintenant à l'horizon
Y a une jolie flaque vermeille
Au-dessus des maisons

Les quartiers que je franchis
Ont tous leur anecdote,
Un manteau de nostalgie
Que le temps détricote

Je sors les mains de mes poches
Pour attraper au vol
Les souvenirs qui ricochent
Du temps d'nos amours folles

Mais tu sais que même froissé
Au fond d'une corbeille,
Je déplierai le passé
Appelle quand tu te réveilles

Appelle quand tu te réveilles
Moi c'que j'ai sur le cœur,
C'est pas le genre qu'on bégaye sur un répondeur

Appelle quand tu te réveilles
J'pourrais plus m'débiner
Quand y aura ton oreille sur le combiné

(Hou hou hou...)

Appelle-moi quand tu te réveilles,
J'arrive chez ta maman
J'la connais, j'me déconseille
De sonner pour l'moment

C'est là que tu t'réfugies
Et ta mère qu'est une lionne
M'accueillerait à coup de fusil
Si elle voit que j'espionne

Du coup, j'me sens un peu con,
Roméo de pacotille
Quand je vois à ton balcon
Une lumière qui scintille

Je t'imagine, t'écoutes sûrement
Ma voix au téléphone,
Te dire que je m'en veux tellement
Appelle quand tu me pardonnes

Appelle quand tu me pardonnes
Moi c'que j'ai sur le cœur,
C'est pas le genre qu'on marmonne sur un répondeur

Appelle quand tu me pardonnes
J'pourrais plus m'débiner
Quand j'saurais que tu te cramponnes sur le combiné

(Hou hou hou...)

 
Publié par 155815 7 5 5 le 1 mars 2014, 10:35.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000