Facebook

 

Paroles de la chanson «Edema Ruh » (avec traduction) par Nightwish

Endless Forms Most Beautiful
0 0
Chanteurs : Nightwish

Paroles et traduction de «Edema Ruh »

Edema Ruh (*)

One by one we light the candles of the show
Une par une, nous allumons les bougies du spectacle
One by one entered a theater of the primal birth
Une par une, est entré un théâtre de naissance primale
Silently watch the planetary curtain go down
Regardez silencieusement le rideau planétaire descendre
Laugh and drink joys as the powerful play greets you tonight
Rire et joies de la boisson alors que le jeu puissant vous accueille ce soir

(Chorus:)
We are the Edema Ruh, we know the songs the sirens sang

Nous sommes les Edema Ruh, nous connaissons les chansons que les sirènes chantaient
Sea of stream, every tale true
Mer de courant, chaque histoire vraie
Soon as we leave with you, we'll take you home
Bientôt alors que nous partons avec vous, nous allons vous emmener à la maison

We've got a pick to open all of the gates
Nous avons un pic pour ouvrir toutes les portes
A show you will see, a starlight to drown all your cares
Un spectacle vous verrez, une lumière stellaire pour noyer tous vos soucis
Mirror houses, the sweetest kisses and lights
Des maisons de miroir, les plus doux des baisers et lumières
The Debussy twilight between winter and the roaring sea
Le crépuscule Debussy entre l'hiver et la mer qui gronde

(Chorus)

(Instru)

Dance to the whistle, to the play, to the story
Dansez au sifflet, au jeu, à l'histoire
To infinite encores
Aux rappels infinis
Laugh at the royalty with sad crowns
Riez de la royauté aux tristes couronnes
And hear the chorus once more
Et entendez une fois de plus le refrain

(Chorus)(x2)

________
(*) Les Edema Ruh sont un peuple constitué de troupes itinérantes gagnant leur vie grâce à leur talent légendaire de comédiens. Ils sont tirés du livre Le Nom du vent (titre original : The Name of the Wind), premier tome de la trilogie de fantasy 'Chronique du tueur de roi' (The Kingkiller Chronicle), écrite par Patrick Rothfuss en 2007.

 
Publié par 155815 7 5 5 le 27 mars 2015, 16:40.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000