Facebook

 

Paroles de la chanson «Young Americans» (avec traduction) par David Bowie

Young Americans
2 0
Chanteurs : David Bowie
Voir tous les clips David Bowie

Paroles et traduction de «Young Americans»

They pulled in just behind the bridge
He lays her down, he frowns
"Gee my life's a funny thing, am I still too young?"
He kissed her then and there
She took his ring, took his babies
It took him minutes, took her nowhere
Heaven knows, she'd have taken anything, but

Ils allèrent derrière le pont,
Il l’allonge, fronce les sourcils
«Ma vie est une drôle de chose, suis-je encore trop jeune ? »
Il l‘embrassa ici et là
Elle prit son alliance, prit ses bébés,
Il prit de son temps, l’emmenant un peu partout
Dieu sait, qu’elle lui aurait bien tout pris, mais

All night
She wants the young American
Young American, young American, she wants the young American
All right
She wants the young American

Toute la nuit
Elle cherche le jeune américain, Elle cherche le jeune américain,
Jeune américain, Jeune américain, Elle cherche le jeune américain.
Bien.
Elle cherche le jeune américain

Scanning life through the picture window
She finds the slinky vagabond
He coughs as he passes her Ford Mustang, but
Heaven forbid, she'll take anything
But the freak, and his type, all for nothing
Misses a step and cuts his hand, but
Showing nothing, he swoops like a song
She cries "Where have all Papa's heroes gone?"

Scrutant la vie à travers la fenêtre,
Elle trouve le séduisant vagabond
Il tousse quand elle passe en Ford Mustang, mais
Dieu l'interdit, elle lui prendra tout
Sauf les monstres et les horreurs, tout cela pour rien.
Rate une marche, se coupant la main
cachant tout, il vrille telle une chanson.
Elle pleura « où sont les glorieux papa ? »

All night
She wants a young American
Young American, young American, she wants the young American
All right
She wants the young American

Toute la nuit
Elle cherche le jeune américain, Elle cherche le jeune américain,
Jeune américain, Jeune américain, Elle cherche le jeune américain.
Bien.
Elle cherche le jeune américain

All the way from Washington
Her bread-winner begs off the bathroom floor
"We live for just these twenty years
Do we have to die for the fifty more?"

Tout droit depuis Washington
Son gagne-pain supplie sur le sol de la salle de bains
« Nous n’avons vécu que 20 ans, devrions-nous mourir pour les 50 à venir ? »

All night
She wants a young American
Young American, young American, she wants the young American
All right
She wants the young American

Toute la nuit
Elle cherche le jeune américain, Elle cherche le jeune américain,
Jeune américain, Jeune américain, Elle cherche le jeune américain.
Bien.
Elle cherche le jeune américain

Do you remember, your President Nixon?
Do you remember, the bills you have to pay
For even yesterday?

Te souviens-tu de ton président Nixon ?
Ou bien même les factures que tu devais payer hier ?

Have you have been an un-American?
Just you and your idol singing falsetto 'bout
Leather, leather everywhere, and
Not a myth left from the ghetto
Well, well, well, would you carry a razor
In case, just in case of depression?
Sit on your hands on a bus of survivors
Blushing at all the afro-Sheilas
Ain't that close to love?
Well, ain't that poster love?
Well, it ain't that Barbie doll
Her heart's been broken just like you have

As-tu été un non-américain ?
Juste toi et ton idole chantant sur un air de fausset
Du cuir, rien que du cuir,
Pas une légende restant du ghetto,
Bien, bien, bien, Porterais-tu un rasoir,
En cas de « grande dépression » ?
Assis sur tes mains dans un bus de survivant*
Faisant rougir tous les afro-Sheilas,
Bien, n’est-ce pas presque de l’amour,
Bien, n’est-ce pas un amour affiché ?
Bien, ce n’est pas cette poupée,
Qui tout comme toi, a le cœur brisé.

All night
All night was a young American
Young American, young American, you want the young American
All right
All right you want the young American

Toute la nuit
Toute la nuit, c'était un jeune Américain
Jeune Américain, jeune Américain, tu veux le jeune Américain
Très bien
Très bien tu veux le jeune Américain

You ain't a pimp and you ain't a hustler
A pimp's got a Cadi and a lady got a Chrysler
Black's got respect, and white's got his Soul Train
Mama's got cramps, and look at your hands ache
(I heard the news today, oh boy)
I got a suite and you got defeat
Ain't there a man you can say no more?
And, ain't there a woman I can sock on the jaw?
And, ain't there a child I can hold without judging?
Ain't there a pen that will write before they die?
Ain't you proud that you've still got faces?
Ain't there one damn song that can make me
Break down and cry?

Tu n’es ni un mac, ni une prostituée
Une pute roule en Cadillac et une dame roule en Chrysler
Les afro gagnent le respect, et les blancs leurs Soul Train**
Maman a des crampes, elle regarde tes mains douloureuses
(J’ai entendu les nouvelles d’aujourd’hui, mon dieu)
Je gagne une suite et tu essuies une défaite.
Y a t’il un homme sur lequel tu peux encore parler ?
Et, une femme à qui je pourrai casser les dents ?
Un enfant, sur lequel je ne pourrai porter de jugements ?
Un stylo pour écrire avant qu’ils meurent ?
Et tu penses toujours avoir bonne réputation ?
Y a t’il une foutue chanson capable de me briser et me faire pleurer ?

All night
I want the young American
Young American, young American, I want the young American
All right
I want the young American, young American whoa whoa

Toute la nuit
Je veux le jeune Américain
Jeune Américain, jeune Américain, je veux le jeune Américain
Très bien
Je veux le jeune Américain, whoa whoa jeune américain

Young American, young American
I want what you want
I want what you want
You want more
I want you
You want I
I want you
I want what you want
But you want what you want
You want I
I want you
And all I want is a young American
Young American

Jeune américain, jeune américain,
Je veux ce que tu veux,
Je veux ce que tu veux
Tu en veux toujours plus
Je te veux
Tu me veux
Mais tu veux ce que tu veux
Tu me veux,
Je te veux,
Tout ce que je veux est le jeune américain
Jeune américain

___________

*Bowie fait référence au "freedom ride" attaqué par le KKK,
les pacifistes avaient pour mot d'ordre de s’asseoir sur leur mains et de ne pas utiliser la violence.

** Soul Train était une émission télé, consacrée à la musique noire

 
Publié par 5248 4 2 2 le 3 avril 2015, 09:44.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000