Facebook

 

Paroles de la chanson «Migraine» (avec traduction) par Twenty One Pilots

Vessel
3 0
Chanteurs : Twenty One Pilots
Albums : Vessel

Paroles et traduction de «Migraine»

Am I the only one I know,
Suis-je le seul que je connaisse,
Waging my wars behind my face and above my throat?
A mener mes guerres derrière mon visage et au-dessus de ma gorge ?
Shadows will scream that I'm alone.
Les ombres crieront que je suis seul.

I've got a migraine and my pain will range from up, down, and sideways,
J'ai une migraine et ma douleur va évoluer de haut en bas et de côté,
Thank God it's Friday 'cause Fridays will always,
Dieu merci, on est vendredi, car les vendredi seront toujours,
Be better than Sundays 'cause Sundays are my suicide days,
Meilleurs que les dimanche, les dimanche étant mes jours de suicide,
I don't know why they always seem so dismal,
Je ne sais pourquoi ils paraissent toujours si lugubres,
Thunderstorms, clouds, snow, and a slight drizzle,
Orages, nuages, neige et une légère bruine,
Whether it's the weather or the letters by my bed,
Que ce soit la météo ou bien les lettres près de mon lit,
Sometimes death seems better than the migraine in my head,
Parfois la mort semble préférable à la migraine dans ma tête,
Let it be said what the headache represents,
Que soit précisé ce que représente le mal de tête,
It's me defending in suspense, it's me suspended in a defenseless test,
C'est moi, défendant en haleine, c'est moi, suspendu dans un test sans défense, (1)
Being tested by a ruthless examinant that's represented best by my depressing,
Etant testé par un examinateur sans pitié ; tout cela est mieux représenté par mes pensées,
Thoughts, I do not have writer's block, my writer just hates the clock,
Déprimantes ; je n'ai pas le trou de l'écrivain, mon auteur a juste l'horloge en horreur, (2)
It will not let me sleep, I guess I'll sleep when I'm dead,
Elle ne me laissera pas dormir, je suppose que je dormirai quand je serai mort,
And sometimes death seems better than the migraine in my head.
Et parfois la mort semble préférable à la migraine dans ma tête.

Refrain
Am I the only one I know,
Suis-je le seul que je connaisse,
Waging my wars behind my face and above my throat?
A mener mes guerres derrière mon visage et au-dessus de ma gorge ?
Shadows will scream that I'm alone.
Les ombres crieront que je suis seul.
But I know we've made it this far, kid.
Mais je sais que nous avons tenu jusqu'ici, gamin.
Ah, yeah
Yeah, yeah, yeah

I am not as fine as I seem, pardon,
Je ne vais pas aussi bien qu'il paraît, pardonnez-moi,
Me for yelling, I'm telling you green gardens,
De hurler ; je vous dis que de verts jardins,
Are not what's growing in my psyche, it's a different me,
Ne poussent pas dans ma psyché, c'est un moi différent,
A difficult beast feasting on burnt down trees,
Une bête délicate se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Freeze frame please, let me paint a mental picture portrait,
Fige-toi, cadre, s'il te plaît, laisse-moi peindre un portrait mental,
Something you won't forget, it's all about my forehead,
Quelque chose que tu n'oublieras pas ; tout cela ne concerne que mon front,
And how it is a door that holds back contents,
Et comment il est une porte qui retient un contenu,
That make Pandora's Box's contents look nonviolent,
Qui fait passer le contenu de la Boîte de Pandore pour non violent, (3)
Behind my eyelids are islands of violence,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
My mind's shipwrecked, this is the only land my mind could,
Mon esprit est perdu en mer, c'est la seule terre que mon esprit pourrait,
Find, I did not know it was such a violent island,
Trouver ; je ne savais pas que c'était une île si violente,
Full of tidal waves, suicidal crazed lions,
Pleine de raz de marée, de lions dérangés suicidaires,
They're trying to eat me, blood running down their chin,
Ils essaient de me manger, du sang dégoulinant de leur menton,
And I know that I can fight or I can let the lion win,
Et je sais que je peux me battre ou bien laisser le lion gagner,
I begin to assemble what weapons I can find,
Je commence à monter les armes que je peux trouver,
'Cause sometimes to stay alive you got to kill your mind.
Parce que des fois pour rester en vie vous devez tuer votre esprit.

Refrain
Am I the only one I know,
Suis-je le seul que je connaisse,
Waging my wars behind my face and above my throat?
A mener mes guerres derrière mon visage et au-dessus de ma gorge ?
Shadows will scream that I'm alone.
Les ombres crieront que je suis seul.
But I know we've made it this far, kid.
Mais je sais que nous avons tenu jusqu'ici, gamin.
Ah, yeah
Yeah, yeah, yeah

Bridge x2
And I will say that we should take a day to break away,
Et je dirai que nous devrions prendre un jour pour nous éloigner,
From all the pain our brain has made,
De toute cette douleur que notre cerveau a produite,
The game is not played alone.
Le jeu ne se joue pas tout seul.
And I will say that we should take a moment and hold it,
Et je dirai que nous devrions prendre un moment et le tenir,
And keep it frozen and know that,
Et le garder figé et savoir que,
Life has a hopeful undertone.
La vie a (aussi) une nuance optimiste.

Refrain
Am I the only one I know,
Suis-je le seul que je connaisse,
Waging my wars behind my face and above my throat?
A mener mes guerres derrière mon visage et au-dessus de ma gorge ?
Shadows will scream that I'm alone.
Les ombres crieront que je suis seul.
But I know we've made it this far, kid.
Mais je sais que nous avons tenu jusqu'ici, gamin.

We've made it this far
Nous avons tenu jusqu'ici
We've made it this f...
Nous avons tenu jusqu'...
___________

Migraine (le nom et le sens sont transparents) parle des démons que chacun combat dans son esprit, en particulier les gens qui subissent des désordres mentaux, dont, notamment, la dépression. La chanson évoque aussi le suicide, du coup ("letters by my bed", les lettres adressées aux proches avant de mourir). La migraine est donc une métaphore ici, impliquant bien plus qu'un mal de crâne. Aussi, Tyler (le chanteur) évoque le souci de vivre en public avec cette dépression : la douleur ne se voit pas forcément sur le visage des gens, puisque leur combat est "behind their face", à l'intérieur de leur tête. Vous souriez, les gens pensent que tout va bien... mais pas forcément (c'est le sujet du 2ème couplet). On note aussi quelques références religieuses (d'abord, la douleur suit le signe de croix, semble-t-il, "up, down and sideways", puis les dimanche, puis les lions : dans l'Evangile de Pierre, Satan est comparé à un lion). Tyler est catholique et le suicide est, sauf rares exceptions, un péché dans cette religion... Bref, le sens est assez clair, mais on remarque aussi qu'il y a quand même de l'espoir, "we've made it this far kid" et "life has a hopeful undertone". Le pont évoque ainsi le fait que l'on ne soit jamais tout seul à vivre cela ("the game is not played alone") et qu'il faut savoir prendre de la distance, calmer son esprit, voir que la vie réserve aussi de bons moments. Cela dit, les points de suspension à la fin suggèrent que la tâche qui consiste à sortir de la dépression n'est pas aisée.

___________

(1) : Comprendre ici que l'on ne peut jamais protéger notre esprit contre nos propres pensées, que l'on est piégé dans cet état instable.
(2) : La dépression a tendance à ralentir les facultés mentales. Il n'a pas le problème de la page blanche lorsqu'il écrit, son cerveau est juste très lent.
(3) : La Boîte de Pandore contenait tous les maux de l'humanité... qui sont dérisoires par rapport à la douleur qu'il ressent ici.

 
Publié par 6113 5 3 2 le 7 mai 2015, 22:35.
 

Vos commentaires

Matty Il y a 8 mois à 12:47
5248 4 2 2 Matty Site web Merci pour la traduction de ce morceau tellement intense et rempli de sens. Je souhaiterais juste noter que j'ai une interprétation différente de ta deuxième note (2), pour moi il exprime plutôt que son cerveau / son inspiration / son écrivain se met en route sans tenir compte de l'heure qu'il est, donc à des heures impossibles pour lui, l'empêchant de dormir (comme dit dans la phrase suivante)...
MaskedSheep Il y a 8 mois à 17:54
6113 5 3 2 MaskedSheep Oui, je pense que les deux sont liés en fait. La dépression bouleverse l'horloge psychique, ce qui entraîne également des insomnies et fait de la nuit, moment où le cerveau devrait normalement changer "d'activité" (on ne peut en effet jamais vraiment dire qu'un cerveau se repose), un moment propice à l'éruption des pensées qui autrefois venaient préférablement de jour. Il est vrai que ma note 2 était un peu concise. Ton interprétation est du coup tout à fait recevable :)
Caractères restants : 1000