Facebook

 

Paroles de la chanson «Bad Blood» (avec traduction) par Sleeping At Last

Atlas: Darkness [Ep]
0 0
Chanteurs : Sleeping At Last

Paroles et traduction de «Bad Blood»

You fixed your eyes on us
Your flesh and blood
A sculpture of water
And unsettled dust

Vous fixiez vos yeux sur nous
Votre chair et votre sang
Une sculpture d'eau
Et de poussières instables

When there was bad blood in us
We learned our lessons
Genesis to the last generation

Quand il y avait du mauvais sang en nous
Nous apprenions nos leçons
La genèse de la dernière génération

So we wrestle with it all
The concept of grace
And the faithful concrete
As it breaks our fall

Donc nous nous débattons avec tout cela
Le concept de grâce
Et la foi concrète
Brisant notre chute

Our questions are all the same
Identical words how they feel brand new
Against different time frames
Identical words against different time frames
Identical words against different time frames

Nos questions sont toutes les mêmes
Des mots identiques sonnant comme nouveau
à différentes époques
Des mots identiques à des époques différentes

(Chorus)
We know it all by heart
The whole is greater
Than the sum of its parts
We've heard it all before
In beauty there echoes a speck of our source
In beauty there echoes a speck of our source

Nous le savons par cœur :
Le tout est plus grand
Que la somme de ses parties
Nous avons entendu tout ça auparavant
En beauté ici résonne un brin de nos origines

Like firewood burning bright
In the dead of winter
By only a flicker
We cling to this life

Comme le feu de bois brûle vivement
Dans la mort de l'hiver
Par une simple lueur,
Nous nous accrochons à cette vie

So we huddle over mass
Is it faith or prediction
Will or tradition ?
Until we collapse
We argue our bearings
Until we collapse

Alors nous nous blottissons en masse
Est-ce la foi ou une prédiction ?
un désir ou une tradition ?
Jusqu'à ce que nous nous effondrions
Nous argumentons nos positions jusqu'à ce que nous nous effondrions

We study our story arcs
Inherently good
Or were we broken right from the start?

Nous étudions l'étendue de notre histoire
Intrinséquement bons
Ou étions-nous brisés dès le début ?

Our hesitant fingerprints
Trace every mountain
Lace every valley
Until we're convinced

Nos empreintes hésitantes
Tracent chaque montagne,
Inscrivent des lacés dans chaque vallée
Jusqu'à ce que nous soyons convaincus

That we know it all by heart
Every blade of grass bears our mark
In the name of being brave
Though it's just another word for being afraid

Que nous le savons par cœur
Chaque brin d'herbe porte nos marques
Nous nous disons braves
Alors que ce n'est qu'un autre mot pour dire que nous sommes effrayés

(Chorus)
We know it all by heart
The whole is so much greater
Than the sum of these parts
We've heard the truth before
In beauty there echoes a speck of our source
In beauty there echoes a speck of our source
In beauty there echoes a speck of our source

Nous le savons par cœur
Le tout est plus grand que la somme de ses parties
Nous avons entendu la vérité auparavant
En beauté là, résonne un brin de nos origines

__________
Cette chanson parle de la grande question de nos origines qui se répète de générations en générations. Dans le premier couplet, il est question d'un être humain qui vient au monde fait de chair, de sang, d'eau et de poussière. Cet être humain doit apprendre à vivre dans le monde et on lui enseigne "la genèse de la dernière génération". Mais la leçon du monde n'est pas évidente. Les questions restent les mêmes et se répètent de générations en générations : la question de nos origines ou plutôt "pourquoi sommes-nous nés ?". La réponse semble se résumer dans le refrain par la phrase "Le tout est plus grand que la somme de ses parties" qui peut faire penser au couple qui a un enfant, l'enfant étant la somme des parties de ses parents. Chaque enfant porte la grandeur que ses parents voient en lui, l'espoir de faire mieux que la génération précédente. L'auteur de la chanson trouve une beauté dans cette réponse mais cela n'explique qu'un brin de nos origines. Dans le deuxième couplet, il est question de comment nous vivons notre vie. L'auteur explique qu'on s'accroche à la vie et que pour se faire, on cherche à vivre avec les autres et il se demande pourquoi on le fait. Ce qui est sûr c'est que nous recherchons ses liens jusqu'à ce que nous mourions. Il explique aussi que l'on trace notre vie et bien que l'on cherche à être brave face à la vie, nous sommes en réalité effrayés.

 
Publié par 1254 4 2 le 8 mai 2015, 22:10.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000