Facebook

 

Paroles de la chanson «Perdue» (avec traduction) par Héléna Esparon

Perdue
0 0
Chanteurs : Héléna Esparon

Paroles et traduction de «Perdue»

La nuit m'emporte vers toi
Dans des flots de silence
J'plonge enfermée avec mes mots en résilience

Tenue à l'écart des mensonges
D'une enfance si insouciante
Plus rien ne me ronge même pas ta violence élégante

Perdue dans l'exercice
De mes choix je rivalise
Avec des milliers de kilomètres
Qui m'éloignent de tes

Envies lumières
De tes cris insulaires
Loin de ces idées bordées de rêves
Ma guérison s'achève

Ô gyrophares de ma mémoire
Guettent le désespoir
Guidée de mes larmes, je t'abandonne

Pour mieux savourer l'errance
D'une enfance si insouciante
Plus rien ne me ronge même pas ta violence élégante

Perdue dans l'exercice
Des mes choix je rivalise
Avec des milliers de kilomètres
Qui m'éloignent de tes

Envies lumières
De tes cris insulaires
Loin de ces idées bordées de rêves
Ma guérison s'achève

Perdue dans l'exercice
Des mes choix je rivalise
Avec des milliers de kilomètres
Qui m'éloignent de tes

Envies lumières
De tes cris insulaires
Loin de ces idées bordées de rêves

Perdue

Perdue dans l'exercice
Des mes choix je rivalise
Avec des milliers de kilomètres
Qui m'éloignent de tes

Envies lumières
De tes cris insulaires
Loin de ces idées bordées de rêves

Ma guérison s'achève

__________
Dans cette chanson, je pense qu'Héléna parle de la Réunion, et cela me semble même évident.
Perdue dans l'exercice de mes choix, je rivalise avec des milliers de kilomètres signifie pour moi qu'elle a finalement choisi de vivre en France, et ce choix a été pour elle un exercice difficile, car d'un côté il y avait la Réunion (à des milliers de kilomètres) et de l'autre la France, elle rivalise désormais entre ces milliers de kilomètres et le choix qu'elle a fait.

Tenue à l'écart des mensonges d'une enfance si insouciante et Pour mieux savourer l'errance d'une enfance si insouciante signifient pour moi qu'elle savait peu de tout cela quand elle était enfant, puisqu'elle a grandit en France, elle était donc insouciante par rapport à ses origines et ne ressentait pas réellement ce manque dont elle est désormais consciente.

Guidée de mes larmes, je t'abandonne représenterait le jour où elle a du quitter la Réunion après y avoir habité durant une longue période.

Pour finir, en disant Plus rien ne me ronge même pas ta violence élégante il se pourrait qu'elle parle des poilus Réunionnais (d'où le mot violence) tous disparus durant la guerre de 14-18 à laquelle la Réunion avait participé en envoyant ses soldats, mais cela n'est qu'une supposition de ma part.

Cette explication ne concerne que ma vision de la chanson, ce n'est peut-être pas la réalité des choses. Si n'importe qui a des idées sur le sens des paroles j'y suis ouverte.

 
Publié par 1065 6 1 le 24 mai 2015, 17:41.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000