Paroles officielles de la chanson «3'30"» : Bertrand Soulier

Compositeurs : Bertrand Soulier
Auteurs : Bertrand Soulier
Chanteurs : Bertrand Soulier
Éditeurs : Abacaba
Albums :

Paroles officielles de la chanson "3'30""

3'30 pour plaire aux ados
3'30 pour plaire aux radios
3'30 clignote dans mon crâne Seiko

3'30 c'est l'heure où je rentre
3'30 c'est le temps sur ton ventre
3'30 c'est statistique sauf si on se concentre

Ainsi 3'30 pour te rendre heureuse
Donc 3'30 glorieuses
3'30 comme 3 tours et demi de trotteuse

3'30 de chez moi à Paris
3'30 un jour au compteur de ma Ferrari
3'30 mais çà n'plairait pas à Nicolas et Carla j’sais plus qui

3'30 pour te dire je suis à genoux
3'30 pour te dire je n'ai plus un sou
3'30 pour dire je pense bien à vous

210 secondes pour changer le monde
210 secondes sans haine et sans bombe
210 secondes juste 210 secondes

Troyes c'est dans l'Aube et Trante en Italie
3'30 3’30 serait-ce de la daube
Non, vous relirez Saint Jean, 3'30 c'est très joli

3'30 pour vous amener dans mon monde
3'30 pour se balader jusqu'à Londres
Mais 2'30 puisqu'un jet lag de 3600 secondes

3'30 pour dire je vais vous plaire
3'30 c'est un promis, je vais m'refaire
En 2 minute 03, j'ai dit 3'30 en 22 exemplaires

3'30 pour que la Sacem me paye une rente
Et 3'30 pour que ma maman soit contente
3'30 multiplié par 100 000 ventes

3'30 comme Bob Dylan, Elvis et les Beatles
3'30 comme Oasis, The Clash, les Buggles
3'30 pas comme Pink Floyd dans Pulse

210 secondes pour changer le monde
210 secondes sans haine et sans bombe
210 secondes juste 210 secondes

3'30 et toujours cette intouchable lune Ninon
3’30 comme tout ces No Future que nous chanterons
3'30 mais pour çà, faudrait une putain de bonne promotion

3'30 pour raconter notre liaison fatale
3'30 c'est l'editing idéal
3'30 c'est Charles Baudelaire au centre commercial

3'30 pour dire je suis à genoux
3'30 pour dire je n'ai plus un sou
3'30 pour dire je vous aime vraiment vraiment beaucoup

3'30 et vous augmenterez le volume
Ou 3'30 sera une œuvre posthume
Ainsi d’ici ma vie se résume en 3'30

 
 


Facebook