Paroles officielles de la chanson «Le Mépris» : Bertrand Soulier

Auteurs : Pierre Burgaud, Bertrand Soulier
Compositeurs : Bertrand Soulier
Chanteurs : Bertrand Soulier
Éditeurs : Abacaba, Pierre Et Eau
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Mépris"

Puisqu'on méprise les nazis
Comme on méprise le prochain Zazie
J'ai du mépris pour les primés
Et pour le prime à la télé
J'ai du mépris pour l'idéal
Pour le spleen, le verbiage global
Sans méprise, l'impuissance n'est rien
Alors on méprise le mal et le bien

J'ai du mépris qui croyait m'prendre
Mépris pour les cordes qui me pendent
J'ai du mépris en général
Pour les galons et les étoiles
Ce mépris si particulier
Pour toutes celles qui m'ont méprisé  
Ah, ce mépris qui vient le dimanche
Quand j'ramène les mômes par la manche

D'abord épris, d'abord épris
Et puis est venu le mépris
Comme si au siècle de mauvaise augure
La vie ne tenait qu'à ses sutures
J'ai du mépris pour le bizarre
Evidemment du mépris pour Godard
Tant de mépris pour ces back-rooms
Où l'on danse au grand bal doom-doom

A coup de 45, de Remington
7,65 Parabellum
Modèle 27 Smith & Wesson
Là dans ta tête dort un Magnum
Arme de poing from Italia
M 80 de Beretta
AK 101 Kalachnikov
Américains ou bien Ruskoff

Armons-nous les uns les autres mon amour... Armons-nous
Puisqu’aimer semble être une chose impossible
Soyons donc les uns pour les autres : des cibles

J'ai du mépris pour cet été-
- Là, tant de mépris m'a déprimé
Pour le terrorisme des porches
Sous lesquelles tu te fais sauter
Mes prix ne seront jamais les vôtres
Point de mépris pour les Apôtres
La loge P2, mais prie Bon Dieu
En souvenir des jours heureux

Je méprise tout ce que j'ai aimé
Puisqu'à la fin tu vas les tuer
Je méprise avant d'en pleurer
Plus rien n'a prise sur mes regrets
Et si je méprise la vie
Je méprise aussi le mépris
Tout ce mépris mais rassures-toi
Au fond, je ne méprise que moi

Puisqu'on méprise Anelka
Comme on méprise Al-Quaïda
Moi, je méprise le sous-Paris
Du pôle-emploi à Polanski
J'ai du mépris pour les poubelles
Que sont devenues nos cervelles
Avant qu'elles finissent en peinture
Les yeux bandés, nus contre un mur

A coup de Glock ajustable, non métallique
Indétectable sous les portiques
Ultra compact micro UZI
Nombre d’impacts à l’infini
Calibre 30 de Winchester
Zéro-Cinquante de chez Maüser
Canons sciés, balles explosives
Deuxième verset, troisième livre

Armons-nous les uns les autres mon amour... Armons-nous
Puisqu’aimer semble être une chose impossible
Soyons donc les uns pour les autres : des cibles



 
 


Facebook