Paroles officielles de la chanson «Les Eponges Mouillees» : Michel Jonasz

Compositeurs : Michel Jonasz
Auteurs : Michel Jonasz
Chanteurs : Michel Jonasz
Éditeurs : Musique Des Anges
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Eponges Mouillees"

Ils sont sur les éponges mouillées du temps qui passe
Ces baisers qu'on voulait donner et qui s'effacent
S'envolent au gré des courants d'air et des zéphyrs
Et n'ont duré que l'instant d'un demi-soupir

Une ombre un soir l'ai-je oublié ou est-ce un rêve
Un jeu d'enfant dans l'adolescence qui s'achève
Une vision du passé autour de moi voltige
Comme les tulles d'une fenêtre ouverte sur le vertige

Et c'est une femme qui marche et je n'l'ai pas suivi
Le sable ne garde aucune trace des amants désunis
Sur des plages encombrées par les jours qui s'allongent

Ils sont sur les éponges mouillées du temps qui passe
Ces baisers qu'on voulait donner et qui s'effacent
Dérivent au gré des courants marins nord-nord-est
Et n'ont duré en tout que ce qu'il nous en reste

J'avais tout le courage du monde au soleil couchant
Quand on s'en va des villes quand on revient des champs
On s'est regardé on s'est vu et on s'est rien dit
Et ces mots jamais prononcés tombent dans l'oubli

Avec ces étreintes éternelles jamais partagées
Elles sont enfouies sous le sable des sabliers
Sur des plages encombrées par les jours qui s'allongent

Ils sont sur les éponges mouillées du temps qui passe
Ces baisers qu'on voulait donner et qui s'effacent
S'envolent au gré des courants d'air et des zéphyrs
Et n'ont duré que l'instant d'un demi-soupir

Ils sont sur les éponges mouillées du temps qui passe
Ces baisers qu'on voulait donner et qui s'effacent
Dérivent au gré des courants marins nord-nord-est
Et n'ont duré en tout que c'qu'il nous en reste

 
 


Facebook