Paroles officielles de la chanson «Mannschaft» : Youssoupha

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mannschaft"

Tu croyais quoi, qu'on était calmes, fils t'as dû mal comprendre
Dans c'foutu rap y'a qu'à mon mic à qui j'fais grave confiance
A c'niveau là, j'ai pas de morale, ni de cas de conscience
Nique l'autotune, nique le trap, nique le rap conscient
Il faut que tes gars se concentrent
Il faut que tes garces contemplent
Cash comptant, bouge toujours en indépendant mais regarde c'qu'on tente
Que le rap céfran me néglige, il n'sait pas c'qu'il rate
Si j'étais né vers Queensbridge, je serais Nasty Nas
Ils parlent de shit gun, gangsta dans leur single, mais calme toi ma p’tite gueule, à c'qui paraît t'as un big buzz,
Chercher le buzz ça reste le biz des blaireaux
T'as dû faire 200 000 vues la s'maine où j'ai fait 200 000 euros
Mais c'est pas parce qu'on veut se faire rare qu'on est plus à la mode
Les rats ne deviennent jamais rois même quand le lion est mort
Énorme, on prend du grade, les mauvaises langues jactent
Et à la fin c'est nous qu'on gagne c'est nous la Mannschaft

[Refrain 1]
Han, han (Mannschaft)
C'est ça même (Mannschaft)
On vous avait dit qu'on allait re-gester
Et, à la fin, c'est nous qu'on gagne, c'est nous la Mannschaft
Hun, gestez, gestez, gestez (Mannschaft)
Hun, gestez, gestez, gestez (Mannschaft)
Hun, gestez, gestez, gestez (Mannschaft)
Et, à la fin, c'est nous qu'on gagne, c'est nous la Mannschaft

Je reste posté là
Quand les fantômes deviennent des hologrammes j'ai vu 2Pac au festival de Coachella
J'viens coacher la bête
J'vous vois hocher la tête
De ce côté-là j'guette
J'reviens choquer la fête Ok
Pendant que le temps, te détend, dilettant, dans l'attente, militant prends temps de décoller,
Dédicace lyricale pour tous les gars, délicates, illégales, inégale sont les données
Si tu fais les comptes, y'a la condi, les condés, les tombes et les cons si tu tombes t'as déconné
Si y’a des balances, alors tendez-lez, bandez-les
Pendez-les biens avant qu’elles tentent de nous donner
J'rap en Carnage,Black Riposteur, Kinshasa Karma, Bakary Potter
Et j'ai l'humeur qui change beaucoup va d'mander à tes potes
Je suis tyrannique mais un peu cool SaddamHusseinBolt
Et j'me révolte, authentique comme un chicano
En moi tout seul l'orgueil de Végéta et de Cristiano
J'les rends parano, du coup les mauvaises langues jactent
Mais à la fin c'est nous qu'on gagne c'est nous la Mannschaft

[Refrain 2]
Han, han, han (Mannshcaft)
Han, han, han (Mannschaft)
XXX (Mannschaft)
Mais, à la fin, c'est nous qu'on gagne, c'est nous la Mannschaft
Han, Médeline (Mannschaft)
Médeline, haha
J'veux voir un million d'gesteurs prêts à mettre le bordel dans la place, bordel dans la place (Mannschaft)
Et, à la fin, c'est nous qu'on gagne, c'est nous la Mannschaft

[Pont]
Han, gestez, gestez
Gestez, gestez, gestez (Mannschaft)
Han, gestez, gestez
Gestez, gestez, gestez (Mannschaft)
Bordel dans la place
Bordel dans la place (Mannschaft)
Bordel dans la place
Et, à la fin, c'est nous qu'on gagne, c'est nous la Mannschaft

Putain, c'est grave comment tu gazes nino
J'mets « all in » comme au casino
La putain d'classe des marginaux
Le flow de Ronaldinho, mentalité Mannschaft
Danger de mort, Tarantino, brutalité mentale,
Trop calibré bancal, trop d'ego et d'rancœur
Trop d'qualité dans l'crâne, trop de défauts dans l'cœur
Ooooh
Prolonger l'plaisir éphémère, c'est tout c'que l'on veut
Mais Mauvaise nouvelle, y'a qu'en enfer qu'on fait vraiment long feu
Oooh
Faut qu'j'accélère, que je m'énerve, que je m'élève, que je délaisse, les crises de nerfs, les plaies, la putain d'peur de perdre c'est cheum
Déjà c'est grave, quand tes vieux démons te rattrapent, pour moi le drame, j'réalise que mes vieux démons à moi sont encore jeunes
Donc range ton gun et viens apprendre à me connaître boy
J'flanche sous la colère boy
J'flambe comme un golden boy
Pour être honnête boy, j'rêve de gros millions
En vérité je ne défends pas la vérité j'défends mes opinions

 
 


Facebook