Paroles officielles de la chanson «La Java Des Imposteurs» : Zaza Fournier

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Java Des Imposteurs"

Elle me dit mets ton perfecto
Et tes boots en croco
Je t’attends dans une heure
Je serai devant le bobino
A guetter ta moto
Comme on guette son cœur

Et moi je n’ai qu’un vieux blouson
Des baskets en nylon
J’ai peur à bicyclette
Mais cette fille est trop belle
Faut dire je suis fou d’elle
J’veux pas passer pour une mauviette

Alors j’ai fait le mec qui crâne
J’ai loué une bécane
Et j’ai croisé tous mes doigts
Je n’ai jamais eu aussi peur
Mais comme je suis à l’heure
Tiens elle me prend dans ses bras

Elle dit je sens dans ta poitrine
Ton cœur qui tambourine
Comme des palpitations
Moi je garde ma frime
« Bah c’est l’adrénaline
Ou peut-être bien la pollution »

Cette fille-là n’est pas pour moi
Et je sais qu’elle saura
Réduire mon cœur en miettes
Mais je ne m’en soucie pas
Je la serre contre moi
Moi qui voudrais la garder toujours
Cette fille-là n’est pas pour moi
Un jour elle comprendra
Qu’au fond je suis un autre
Mais je ne m’en soucie pas
Je la serre contre moi
Moi qui voudrais la garder toujours

Quand il arrive sur sa machine
Je vois toutes mes copines qui changent de couleur
Moi je suis comme une gamine
Le corps criant famine
C’est presque une douleur
Et comme je ne sais plus quoi dire
Je mens comme je respire
Je réinvente tout
Mais maintenant c’est trop tard
Plutôt mourir ce soir
Que d’avouer que j’ai peur en deux-roues

Je voudrais tout rembobiner
Lui dire la vérité
Je profite encore un peu
Quand il aura compris le leurre
Que tout me fait terreur
Il me fera ses adieux
Je n’aime que les comédies douces
Les longs bains dans la mousse
Et les grasses matinées
Lui c’est un vrai voyou
Son cœur est un chien fou
Il vit comme un aventurier

Ce type-là n’est pas pour moi
Et je sais qu’il saura
Réduire mon cœur en miettes
Mais je ne m’en soucie pas
Je le serre contre moi
Moi qui voudrais le garder toujours
Ce type-là n’est pas pour moi
Un jour il comprendra
Qu’au fond je suis une autre
Mais je ne m’en soucie pas
Je le serre contre moi
Moi qui voudrais le garder toujours

Cette fille-là n’est pas pour moi
Et je sais qu’elle saura
Réduire mon cœur en miettes
Mais je ne m’en soucie pas
Je la serre contre moi
Moi qui voudrais la garder toujours
Ce type-là n’est pas pour moi
Un jour il comprendra
Qu’au fond je suis une autre
Mais je ne m’en soucie pas
Je le serre contre moi
Moi qui voudrais le garder toujours

 
 


Facebook