Paroles officielles de la chanson «Toboggan» : Hubert-Félix Thiefaine

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Toboggan"

Trafiquant de réminiscences
Volées à des foules amnésiques
J’ai longtemps laissé ma conscience
Vagabonder sur sa musique
Les vents violents venus des villes
M’entraînent au coeur d’un ouragan
& déjà je suis dans la file
Qui conduit vers le toboggan
Qui conduit vers le toboggan

Je me souviens d’étoiles filantes
Distordues dans les galaxies
D’où j’appelais l’horloge parlante
Pour avoir de la compagnie
Les feux de mes nuits éphémères
Tracent un point d’orgue sur mon chant
Je n’suis qu’un escroc solitaire
Un truand qui blanchit du vent
Qui blanchit des mots & du vent

Inutile, absurde & tremblant
Dans l’ordre d’un destin troublant
J’écoute le souffle de l’instant
& l’accélération du temps
Là-bas devant le toboggan
Là-bas devant le toboggan

Poursuivi par des vieilles rengaines
Des mots d’amour des mails transis
J’abandonne à la faune urbaine
Les garanties de ma survie
Les vents violents venus d’ailleurs
Soufflent & sifflent en se lamentant
& maint’nant devrais-je avoir peur
& fuir devant le toboggan ?
& fuir devant le toboggan ?

 
 


Facebook