Paroles officielles de la chanson «Infinitves Voiles» : Hubert-Félix Thiefaine

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Infinitves Voiles"

Infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
Je m'en vais ce matin recueillir votre sève
Dans l'ambulance tiède qui m'arrache à l'horreur
Des troubles de mon double ivre & blasphémateur
Je m'en vais ce matin vers les bleus paradis
Les couloirs lumineux où je laisse la copie
De mes fièvres insomniaques / excès de bile noire
Dans le cadre inversé d'un combat sans espoir

Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

Infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
Laissez-moi lâcher prise dans le vent qui se lève
Laissez-moi décharger mes cargos migrateurs
& m'envoler là-bas vers les premières lueurs
Dans le blanc des sommets des montagnes perdues
Retrouver l'équation de mon ombre inconnue
& le miroir intime d'une enfance bâclée
Pour y graver l’espoir d'un futur désiré

Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

Infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
Je marcherai sur l'eau / je remplirai mes brèves
Avec d'autres comptines / avec d'autres histoires
Que celles qui se racontent en bordure des comptoirs
J'arracherai mon masque & ma stupide armure
Mes scarifications de guerrier de l'absurde
& je viendrai poser ma tête d'enfant sage
Sur les gréements chauffés à blanc de vos rivages

Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
Infinitives voiles qui venez me bercer
Quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

 
 


Facebook