Paroles officielles de la chanson «Telegramme 2003» : Hubert-Félix Thiefaine

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Telegramme 2003"

J'ai très souvent pensé à toi
Depuis ce matin de juillet
Où je t'ai vu traîner ta croix
Pendant que les idiots causaient
Le chagrin joue avec les lois
& les lois jouent avec nos plaies
Les salauds sont pas ceux qu'on croit
Quand tout bascule à l'imparfait

Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Ronge tes barreaux avec les dents
Tes amis deviennent impatients

J'imagine ton cœur & ton corps
Piétinés au fil des journées
& je te vois dans un remords
Imprimé pour l'éternité
Je rêve pour toi de réconfort
D'amour & de fraternité
Si tu pouvais sourire encore
Quand tes larmes seront séchées

Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Ronge tes barreaux avec les dents
Tes amis deviennent impatients

Tu as perdu ton bel amour
Tu as perdu tes rêves d'enfant
& tu passes à travers le jour
Pâle, éphémère & transparent
Il faut penser à ton retour
Dans l'univers des survivants
Villon prisonnier de la tour
Qui s'ra ton Charles d'orléans

Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Ronge tes barreaux avec les dents
Tes amis deviennent impatients

 
 


Facebook