Paroles officielles de la chanson «Methode De Dissection Du Pigeon» : Hubert-Félix Thiefaine

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Methode De Dissection Du Pigeon"

Frissons glacés dans les entrailles
À zone-la-ville by night
Lorsque les laguioles signent en braille
L'échéance de ton bail
Lorsque les étoiles en fusion
Prennent ton dernier bastion
& t'entraînent dans le tourbillon
De la danse des neutrons
Tu sais plus si c'est l'vent du nord
Qui souffle dans ton crâne un peu fort
Ou bien si c'est l'ombre du remords
Qui fait hurler les anges à la mort

Sueurs froides, visage éclaté
Odeurs de rat mouillé
Sous les reflets désincarnés
D'un gyrophare usé
Prisonnier de l'ultime étincelle
Dans la dernière ruelle
Peu à peu t'aperçois le tunnel
Où brillent les immortels
Tu sais plus si c'est l'vent du nord
Qui souffle dans ton crâne un peu fort
Ou bien si c'est l'ombre du remords
Qui fait hurler les anges à la mort

& bientôt t'hallucines un zinc
Bien douillet, bien pervers
Où les s'crétaires cunnibilingues
Se font les ongles dans la bière
Où dans l'étrange pâleur du soir
Tu surfes en solitaire
Sur les margelles des abreuvoirs
Où cendrillon lave les suaires

Fourgon sanitaire au galop
Blouses blanches dans le rétro
Adrénaline au point zéro
& silence au stétho
Requiescat in pace vieux babe
Tombé sous mes syllabes
On peut pas tous finir en nabab
Dans l'gotha des macchabées
Mais maint'nant c'est plus l'vent du nord
Qui souffle dans ton crâne un peu fort
Je crois que c'est l'ombre du remords
Qui fait hurler les anges à la mort

 
 


Facebook