Paroles officielles de la chanson «Ce Que Je Te Dois» :

Compositeurs : Seguy Nicolas
Auteurs : Seguy Nicolas
Éditeurs : Warner Chappell Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Ce Que Je Te Dois"

Mon amour je suis K.O, je n’en peux plus de nos marmots
Je t’emmènerais bien à Bilbao prendre une semaine de repos
Mais comme toujours, je suis à fond dans le taf, tête dans l’guidon
Je cours, jour après jour je me trouve des excuses bidon
Pour en faire de plus en plus sans prendre une minute pour nous
Je gère vénère, je m’occupe de tout mais pas de toi, je suis à bout
Je me débats, je me sens si bien dans tes bras
Mon amour tu restes là et je reprends confiance en moi

Je manque si souvent de courage, je vois tant de murs qui se dressent
Tant d’obstacles à notre passage, donnant des forces à mes faiblesses
Souvent tu ouvres ma cage, depuis que je me déploie
Je suis ce que je te dois

Mon amour je suis l’homme pressé, je ne décolle pas du téléphone
J’ai plein de projets, des tas d’idées, entre collègues, si loin des potes
Je pense au blé et je m’oublie, comme tu fais partie de moi
Tu te sens seule, t’as pas envie, je deviens fou, je pense plus qu’à ça
On se prend la tête pour des broutilles s’entassent comme des putains de fausses notes
Je te dis que c’est rien et tu m’en veux, je comprends trop tard que t’avais pas tort
Suis-je assez fort ? Mon amour tu restes encore
Tant que tu dors prêt de mon corps j’affronterai l’enfer du décor

Je manque si souvent de courage, je vois tant de murs qui se dressent
Tant d’obstacles à notre passage, donnant des forces à mes faiblesses
Souvent tu ouvres ma cage, depuis que je me déploie
Je suis ce que je te dois

J’ai le départ fréquent et le retour difficile
Trop conscient que notre vie conjugale ne tient qu’à un fil
Je ne dévie pas du trajet nous menant vers une fin commune
J’ai appris à devenir depuis ce jour où je t’ai connu
Tu contraries mes certitudes, je ne sais plus comment je me situe
Nous prenons de l’altitude, la quiétude se perpétue
Je me perdais, tu m’as retrouvé, toi mon trésor le plus précieux
La clé de ma prison, pour toi je me battrai sous tous les cieux
J’essaye mais je ne décide pas, je ne suis pas le destin
J’espère que je ne mérite pas de te voir partir au loin
Nos quelques potes qui se séparent ne seront pas les derniers
Mais je ne laisserai jamais les portes de l’espoir se fermer
Moi je veux vieillir avec toi et voir nos garçons grandir
En t’aimant bien trop fort pour avoir besoin de te le dire
Mon amour, pour toujours et chaque soir
Ce n’est que le début de l’histoire

 
 


Facebook