Paroles officielles de la chanson «Fils De» : Alexis Djoshkounian

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Fils De"

Amis nous nous sommes égarés
Nous étions une poignée de bougres à flâner
Le long des faubourgs trop vides
Sur les bancs
Des dortoirs glacés de la ville
Issus des rangs de la middle class
Du Middle West
Fumeurs de bang blancs
Comme les neiges
Éternelles de l’Everest
Zombies qui commentent la voûte céleste...
Fils de hippies, fils de centristes
Fils des enfants de mai 68
Fils de l’idéal du général...
Fils errant dans l’ère Mitterrand
Fils de la bière et du néant
Fils de prolétaires patibulaires…
Amis nous nous sommes égarés
Nous étions une poignée de bougres à glaner
Le son des trains de banlieue
Faisait gronder la terre du milieu
Rien ne tangue à part nos langues assoiffées
Du vocable des fables rugueuses
Où les fées
Enfuies
Nous abandonnent seuls au milieu de la nuit
Fils de hippies, fils de centristes...
Et puis nous nous sommes éloignés dans le temps
Nous avons pris bedaine et poignées
D’amour
Nos corps oublieux
S’affaissaient sur la terre du milieu
Issus des rangs de la middle class
Du Middle West
Fumés par les gangs
Méprisés par les altesses
Assis
Ont oublié la voûte céleste
Fils de hippies, fils de centristes
Fils des enfants de mai 68
Fils de l'idéal du général...
Et puis les avions se sont crashés
Et soudain toute la terre s’est
Mise à trembler
Laissant à sang et à feu
Les deux tours de la terre du milieu...

 
 


Facebook