Paroles officielles de la chanson «Les Nerfs D Un Pilote» :

Compositeurs : Lise Cherhal
Auteurs : Lise Cherhal
Éditeurs : Abacaba, Raoul Breton Editions
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Nerfs D Un Pilote"

Tout est clair dans ma tête, à sept heures du matin
Me lever rapidement, un petit café, une tranche de pain
Repasser ma chemise, et bien cirer mes bottes
Enfiler mon blouson, j’ai les nerfs d’un pilote

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs, j’ai les nerfs d’un pilote.
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs.

Je saute dans la douche pour bien me réveiller
Mais le jet qui coule dans mon dos est plus que glacé
Jean-pierre frappe à la porte, les mains pleines de cambouis :
«J’ai fait ce que j’ai pu mais pour la chaudière, c’est fini»

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Mais ne fais pas la tête
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Prends un gant de toilette
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs, j’ai les nerfs d’un pilote
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs.

Mon bol est devant moi, mais me brûle les doigts
Surpris de la chaleur, je lâche et il se casse en trois
Aspergeant de café, ma belle chemise rayée
Non seulement je suis sale, mais en plus je me suis brûlé

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Mais faut pas s’énerver
Mais j’ai les nerfs,
Dans ton cas, le café n’est pas conseillé
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs, j’ai les nerfs d’un pilote
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs

Ces petites embûches ne seront pas un frein
Car je suis un battant, et je passerais mon examen
Pas lavé, affamé, brûlé au troisième degré
Je suis plus fort que mon sort, faudra me passer sur le corps

Mais la journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
Oui, la journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
La journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
Car la journée enchaîne.

Je saute alors l’étape du petit-déjeuner
Je cherche ma paire de bottes, on dirait qu’elles se sont cachées
Marie-Pierre me dit : je suis vraiment désolé
Le talon était tout fêlé, elles sont chez le cordonnier

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Mais ne fais pas la tête
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Je te prête mes baskets

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs, j’ai les nerfs en pelote
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs.

Je sors de la maison, et là je crois rêver
Ma moto m’attend bien mais le pneu avant est crevé.
Je cours prendre le bus, l’arrêt est à côté
Mais le bus est complet, et il me passe sous le nez

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
On est vraiment désolé
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Vous n’avez qu’à y aller à pied

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs en pelote
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs

Et la pluie tombe à verse, tant pis je pars à pied
Mes habits pèsent une tonne, et je peine à avancer.
Lorsqu’une heure plus tard, j’arrive pour l’examen
Les portes sont fermées, et j’ai couru pour rien

J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Vous n’entrerez pas dans l’école
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
C’est comme ça, c’est le protocole
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
L’examen est commencé
J’ai les nerfs, j’ai les nerfs
Mais pour vous c’est terminé

Affublé de basket, trempé de la tête aux pieds
Si j’avais une chance, elle vient de me passer sous le nez
Les dieux sont contre moi, le sort s’acharne et je ne peux pas
Me battre plus longtemps, contre des moulins à vents

Car la journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
La journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
La journée enchaîne les catastrophes à la chaîne
Car la journée enchaîne.
Je ne deviendrais pas, un pilote de ligne
Abattu et peiné, je n’ai plus qu’à rentrer
Ma vie est un fiasco, cet échec est le signe
De ne plus rien entreprendre, car je ne fais que rater.

 
 


Facebook