Paroles officielles de la chanson «De Glace» : Valerian Renault

Albums :

Paroles officielles de la chanson "De Glace"

Devant les larmes chaudes
Qui coulaient par ma faute
De tes yeux d’émeraude,
Je suis resté de glace.
Je suis resté si froid,
Je suis resté si mort
Qu’il me semble parfois
Que je tremble encore.

Tu sais c’est fatigant d’être un tyran
C’est pas rigolo d’être un salaud
C’est moi qu’ai mal quand tu chiales.
Crois-moi c’est dur d’être une enflure
J’ai pas d’plaisir à t’voir souffrir
C’est moi qu’ai mal quand tu chiales.

Faut dire que tu l’cherches un peu
Quand t’as c’reproche au fond des yeux…

Devant les larmes viles
Qui coulaient par ma bile
De tes yeux crocodiles
Moi j’ai brisé la glace
Je l’ai brisée si froid
Je l’ai brisée si fort
Que je ressens je crois
Comme du remords.

Tu sais j’m’en veux pas mal d’êt’si brutal
C’est pas jojo d’êt’ le bourreau
C’est moi qu’ai mal quand tu chiales.
Je vis l’enfer du tortionnaire
Toi tu t’en fous, tu sais qu’mes coups
C’est à moi qu’ils dont l’plus mal.

Faut dire que t’es pas douillette
J’me brise les mains sur tes pommettes…

Devant les larmes rouges
Qui coulent par ta bouche
En moi plus rien ne bouge
Que quelques bouts de glace.
Je reste là si froid,
Je reste plat si fort
Qu’on dirait que c’est moi,
Que c’est moi qu’est mort.

Tu sais ça m’fend le cœur d’être un tueur
C’est pas l’éclate d’êt’ psychopathe
C’est moi qu’ai mal quand tu chiales
Toi, c’est facile,
Tu gis, là, docile
Pendant qua j’me fais torturer
Par la culpabilité.

C’est moi qu’ai mal quand tu chiales
C’est moi qui meurs quand tu pleures
Moi qui pleure quand tu meurs
Moi qui vis quand tu gis,
Qu’ai du chagrin quand tu geins
Moi qui culpabilise quand t’agonises… Ah, Louise…

Et devant le silence de ton corps apaisé,
Je comprends ma sentence :
Tu as encore gagné.

 
 


Facebook