Paroles officielles de la chanson «C Est Pas Mon Genre» : Valerian Renault

Albums :

Paroles officielles de la chanson "C Est Pas Mon Genre"

Adèle m’a quitté l’aut’ matin pour un minet minable, un moins-que-rien
Adèle m’a quitté l’aut’ matin je le vis, je le vis, je le vis… je le vis
Adèle m’a quitté l’aut’ matin pour un minet minable, un moins-que-rien
Adèle m’a quitté l’aut’ matin je le vis, je le vis, je le vis… très bien !

C’est qu’c’est pas mon genre, vous savez, quand l’amour me fait des misère
De répandre et m’abaisser comme certains amants suicidaires
A supplier la permission de me faire de l’ombre et de l’ombre de la main du chien de je n’sais qui,
C’est pas mon genre puis comme elle dit : c’était pas sa meilleure chanson !

C’est pas mon genre, après, d’aller jouer les mauvais perdants,
De m’faire du mal exprès puis d’me confier à ses parents
Ou de demander aux copains de choisir son camp ou le mien,
Sans oublier de rappeler qu’c’est moi qui leur ai présenté
C’est pas mon genre puis d’toute façon, nos copains c’était tous des cons !

Heureusement, dans ces situations,
Et grâce à ma sagesse tantrique,
Je sais laisser voler les papillons
Vers d’autres soleils exotiques.
Heureusement, dans ce genre d’affaire,
Content qu’elle soit heureuse,
Je m’laisse voler mon p’tit lépidoptère,
Je suis comme ça, j’ai l’âme généreuse !

Et c’est pas mon genre, non plus, d’aller pleurer sous ses fenêtres,
Faire semblant que j’me suis pendu par désespoir et par la tête
C’est pas mon genre puis c’est stupide
Je m’suis flingué la carotide.

C’est pas mon genre du tout d’couper les pattes à un poulet
Sur les conseils d’un marabout, sous la troisième lune de juillet
Pour lui refiler la chkoumoune, et qu’elle r’vienne en m’app’lant Moumoune
C’est pas mon genre et croyez-moi,
Ca coûte cher et ça marche pas !

Le pire c’est que la garce pleure bien mieux que moi
Et tout le monde s’apitoie sur ses pauvres grimaces
Mais ses sanglots lui servent de solution saline
Et coulent sans réserve sur chaque égratignure,
Rougissant sa figure de larmes d’éosine.
Mais elle est belle, belle si vous saviez !
Belle comme une biche
Belle comme un faon,
Et les faons, ben… ça trompe énormément !

 
 


Facebook