Paroles officielles de la chanson «Jalouse» : Zoe Gilbert

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Jalouse"

J’ai pas pensé qu’j’irai si loin
J’allais dev’nir vraiment zinzin
Mais voilà tout à commencé
Le jour où je t’ai rencontré

Je suis dev’nu une vrai ventouse
Et même un tantinet jalouse
Alors sur ta vie, j’mets un zoom
Dès qu’t’es pas là, faut que je fouille

Dans les poches de tes pantalons
Le portefeuille dans ton veston
Retourner toute la lessive
Pour renifler tes cols de ch’mises

Dans l’tiroir de tes calçons
Où tu planqu’rais deux, trois condoms
Mais c’que j’préfère c’est ton bureau
C’est là qu’ j’trouve le plus de boulot

Tes papiers à décortiquer
Et pleins d’e-mails à disecquer
Les rel’vés de ta carte visa
Chaque page de ton agenda

Mais je trouve rien, ohhh quel ennui

À l’idée qu’tu pense à aut’chose
Qu’à moi, je me méthamorphose
En parasite ou en sangsue
En chien de garde, en pot de glue

Même un p’tit cri pendant qu’tu rêve
J’pense que tu m’trompes et ça me crève
Alors faut que j’sorte du lit
Faut que je trouve, que j’vérifie

Osculté tout le canapé
P-ê qu’un ch’veux s’y s’rait collé
Sous les chaises et sous le tapis
Dès fois qu’y aurait un slip de fille

J’avoue que depuis une semaine
Je retourne toutes les poubelles
Mais c’que j’préfère c’est ta voiture
Trouver la trace d’une aventure

Si je trouve pas d’autre mégots
Dans l’cendrier qu’tes Marlboros
Et les kilomètres affichés
Le réglage du siège passager

Mais je trouve rien, ohhhh quel ennui

Je suis forcée de constater
Que tu ne m’as jamais trompé
Mais je pense qu’à force de fouilles
T’as dû avoir une sacré trouille

J’te jure que je f’rais des efforts
Que j’fouillrai plus même quand tu dors
Laisse-moi quand même deux, trois vêtements
À renifler, ça m’passe mon temps…

 
 


Facebook