Paroles officielles de la chanson «La Nuit Detend» : William Baron

Compositeurs : Catherine Major
Auteurs : William Baron
Chanteurs : William Baron
Éditeurs : Abacaba, Catherine Major
Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Nuit Detend"

Qui est l’œuf ou la poule
Le gâteau dans le moule
Qui dans l’autre s’écoule
Aux racines s’enroule
De quel arbre tu descends
Pour que je t’aime autant
Ça remonte sûrement
À la nuit des temps

C’est peut-être génétique
Ou un champ magnétique
La magie des Aztèques
Des australopithèques
D’Australie ou d’Iran
D’Isis ou de Satan
Ça nous vient d’avant
De la nuit des temps

Quand je me perds aux origines
Tu me repères, tu me devines
Tu me ramènes dans le présent
Tout contre toi, je me détends
Je ne vais plus dans les abîmes
Les profondeurs, le haut des cimes
Là, je m’allonge et je m’étends
Tout contre toi, la nuit détend
La nuit détend…

J’ai beau refaire le monde
Un lifting aux zones d’ombres
Regarder dans de l’ambre
Courir les antichambres
J’n’ai pas l’chaînon manquant
Aux sources des sentiments
Tout se fond avant
Dans la nuit des temps

Tant pis pour les questions
Si personne n’y répond
Nous deux c’est le big-bang
L’énigme qui (nous) rend dingue
L’un de l’autre sûrement
L’un à l’autre longtemps
Nous sommes maintenant
De la nuit des temps

Quand je me perds aux origines
Tu me repères, tu me devines
Tu me ramènes dans le présent
Tout contre toi, je me détends
Je ne vais plus dans les abîmes
Les profondeurs, le haut des cimes
Là, je m’allonge et je m’étends
Tout contre toi, la nuit détend
La nuit détend…

Le mystère en suspens
Sur la pomme, le serpent
Moi, Éve, toi, Adam
C’est comme ça
Depuis la nuit des temps

Quand je retourne aux origines
Même Dieu le père ne donne pas signe
Alors je reviens au présent
La je m’allonge et je comprends
Qu’il n’y a rien dans les abimes
Les profondeurs, le haut des cimes
Tout se rejoint dans cet instant
Tout contre toi, la nuit détend
La nuit détend…
AD LIB…

 
 


Facebook