Paroles officielles de la chanson «Promesse» : Vald

Compositeurs : Robin Sandor Waiss
Chanteurs : Vald
Auteurs : Valentin Le Du
Éditeurs : Wati B Editions, Suther Kane Films, Mezoued Records
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Promesse"

Non, les mecs, tout ça, c'est du cinéma, la vérité
Pas de... pas de drogue, quoi
Sully'

Nan, j’me drogue pas, drogue pas, nan, maman, j’me drogue pas
J’essaie d’marcher droit, y'a qu’le dealer, fait des croches-pattes
Cauchemars, cauchemars, sur l’Boulevard Haussmann
Y’a que les clochards et l’cul d’Beyoncé qui s’troquent pas
Nan, maman, j'me drogue pas, nan, maman, j’me drogue pas
J’essaie d’marcher droit, y'a qu’le dealer, fait des croches-pattes
Cauchemars, cauchemars, sur l’Boulevard Haussmann
Y’a que les clochards et l’cul d’Beyoncé qui s’troquent pas

J’recherche un permis port d’arme
Pour pouvoir continuer d’être V.A.L.D. hors cam'
J’ai la fève et l’orgasme, c’est la fête et j’cause pas
J’ôte ma délabrée d’basket, et je Drogba tes ratiches
Poto, c’est l’affiche d’être à mi-ch’min
D’me mâcher la pine pour gratter ma pouche
Pour rapper, ma bouche fait des bruits d’seins qui s’entrechoquent
Et j’échoue jamais si la choupinette m’a trouvé chou
Souvent, j’retrouve des shootés échoués sous mes shoes
Jouer les troubadours n’est pas dans mes souhaits, je fous que des coups
Oui, je dickslap, dickslap, j’fais gaffe à c’qui s’trame
Juste derrière mon Eastpak, rejoins-moi au lit, slam (slam)
C’est vrai qu’éméché j’ai péché, mais j'ai jamais prêché
Sur les quais du TGV, c’est ça d’moins sur mon CV
V.A.L.D.T.C aka L’PCP en DDP
Le pet précédé d’un wack MC décédé

Décidément, j’ai la pêche comme la pression préférée
Pour flamber ta paie, nique la dépression, j’ai la
Tête à l’envers, sa schneck allant vers le haut, vers le bas
Je veux faire d’l’euro tout en restant fier de moi
Exactement, triche aux exams
J’ai jamais pris d’exta', j’ai peur que ça m’plaise, ça
Bestial comme ta saloperie de caisse braquée
C’est fou c’que l’homme peut faire pour s’acheter un G-Star, n’est-ce pas ?
Sullyvan surine à vue, oui, j’urine aussi sur ton posse
Nique la survie de ta musique (de ta musique)
NQNT, t’es plus, t’es dead, j’t’ai vu lécher pour un écu, c’est gay
J’ai plus d’respect pour la sécu', j’pénètre
Oui, j’pénètre tout c’qui bouge, louche c’qu’on trouve
Derrière des bouts d’tissus : des gens qui souffrent
Des jambes qui s’ouvrent avec des grandes pilules
J’remplis tout, j’fais d’mon mieux
Mieux, c’est mieux que bien
Et l’bien, hé bien, le bien n’existe que peu
J’pige le jeu, je trime, je veux être riche gueux
Mon style fait la dif’, qu’il arrondisse mes fins d’mois, ce p'tit fils de (fils de)

Nan, j’me drogue pas, drogue pas, nan, maman, j’me drogue pas
J’essaie d’marcher droit, y'a qu’le dealer, fait des croches-pattes
Cauchemars, cauchemars, sur l’Boulevard Haussmann
Y’a que les clochards et l’cul d’Beyoncé qui s’troquent pas
Nan, maman, j'me drogue pas, nan, maman, j’me drogue pas
J’essaie d’marcher droit, y'a qu’le dealer, fait des croches-pattes
Cauchemars, cauchemars, sur l’Boulevard Haussmann
Y’a que les clochards et l’cul d’Beyoncé qui s’troquent pas

 
 


Facebook