Paroles officielles de la chanson «Peuple Qui Danse» : Lino

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Peuple Qui Danse"

Un peuple qui danse, guidé par des rois à plat ventre
L'orchidée au fusil, des âmes pas à vendre
Mendiant assis sur une mine de diamants, applaudi par des cris d'armes
Le soleil couche avec la dalle comme deux amants maudits
J'ai une terre rouge sang d'un fleuve qui bouge en rythme
Avec ou sans rime, j'crache ma révolte à bout touchant
Un arrière-goût d'sang, nos héros sont morts deux fois
Dans les tombeaux d'l'oubli, on meurt de froid
À quelques rues du Paradis, j'suis né, le poids d'l'Histoire fait pencher mon berceau
Crever les roues d'ma destinée
Ceinturé par les drames, les flammes forment un cerceau
J'ai piétiné l'toit d'l'Enfer, un continent en morceaux
Les chansons font pas les révoltes, elles les accompagnent
Y'a l'blues et l'reggae, du M'balax, d'la rumba, l'kompa
Qui cognent en balade entre les rires, les machettes
Parfois, on a du mal à s'élever quand faut remplir l'assiette

Nzambé hé
Africa, ils disaient
Africains, inconscients
Africa, ils disaient
Africains, inconscients

Un peuple qui chante, fils d'une belle endormie
D'un long silence à la voix puissante, j'ai encore mis
Ma peau sur l'rythme, j'rappe dans l'épicentre
Du séisme, frappe, j'avance, parmi les cliques de hyènes, les armes assourdissantes
Gosse du pays, épiderme en deuil, à la mort à la vie
Cercueil à ciel ouvert, médicament a besoin d'maladie
Soldat d'la diaspora, loin d'la terre mère des Caraïbes aux US au son d'la Kora
Cainf' intérimaire SOS, l'Afrique a toujours besoin d'un Monsieur Drummond
Même avec un nègre à la tête du monde, combien d'temps à accuser l'colon ?
Planqués derrière des casque bleus, confondent corbeau et colombe
Sans masque, j'veux braquer ce siècle avec les clichés, en venir aux mains
On va nulle part sans but commun
Divisés, on cherche un destin hors d'la matrice
Kwame, Cheikh, Thomas, Steve, Marcus, Frantz et Patrice, comprenne qui pourra

Nzambé hé
Africa, ils disaient
Africains, inconscients
Africa, ils disaient
Africains, inconscients

Mawa trop mawa
Mawa ndeko na nga mawa
Eyokaneli eleki nioso mawa
Nzambé hé
Africa, divisée
Africains, inconscients

 
 


Facebook