Paroles officielles de la chanson «Le Bonheur Conjugal» : Pierre Perret

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Bonheur Conjugal"

On s'est connu
En allant voir Gilbert Bécaud
C'est des frissons pleins la peau
Qu'on en est r'venu moi j'ai pensé
Qu'entre la chaleur de son corps
Et la chaleur de mon corps
Ça pourrait chauffer

{Refrain:}
Jusque là rien d'anormal
Nul ne le contestera
Le bonheur conjugal
Nous tendait les bras

On s'était dit
Qu'entre ses parents hystériques
Et mes parents alcooliques
Ça pourrait coller
On a pensé
Qu'sa frangine sortant d'une maison
Et mon p'tit frère de prison
Ça pouvait gazer

{au Refrain}

Je m'réjouis
Son parfum d'ail me plut autant
Que la couleur de ses dents
Un peu vert-de-gris
Son teint blafard
Etait pour sûr un don des cieux
Ainsi qu'ses yeux chassieux
Pas besoin de fard

{au Refrain}

Or les copains
Sûr'ment jaloux que j'ai eu du flair
Ont prétendu que son père
Me r'fusait sa main
Mais halte-là
Ne nous laissons point abuser
Y pouvait pas m'la refuser
Elle n'en avait pas

{au Refrain}

Comble de joie
Elle avait une jamb'de bois
Du côté gauche par bonheur
Moi du côté droit
J'étais joyeux
Sa famille n'avait pas d'maison
La mienne couchait sous les ponts
C'était merveilleux

{au Refrain}

Seul'ment voilà
Elle faisait des faut's de français
Personnellement ça me gênait
J'ai l'certificat
Hélàs un jour
Dans un'conversation d'amour
Elle me sortit tout de go
J'aim'les z'haricots

{au Refrain}

C'était vraiment pas normal
Nul ne le contestera
Et ce trou cervical
Devait me couper les bras
J'ai rompu mes fiançailles
Mais le remords me tenaill'
Car pour moi l'idéal
C'est le bonheur conjugal

 
 


Facebook