Paroles officielles de la chanson «Petite Vertu» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Petite Vertu"

C'est l'histoire d'un pauvre type
Qui croyait au Père Noël !

Du cabaret sordide
Où tu volas mon coeur
J'ai gardé l'oeil humide
Et beaucoup de bonheur
Tu avais les yeux si doux
Moi j'avais une cravat'
Qui te plut pour son teint roux
Je te la donnais en hâte !
Tes petits seins étaient lourds
De promess's O l'amoureuse !
Qui me prit vest' en velours
Pour s'en fair' une vareuse !

Du cabaret sordide
Où tu volas mon coeur
J'ai gardé l'oeil humide
Et beaucoup de bonheur
Je te disais que la vie
Ne vaut pas un traître sou
Tu me crias : J'ai envie
Cher poète d'être à vous
O sagesse mal comprise
J'espérais beaucoup de toi
Bien avant que tu sois prise
Tu me pris la bague au doigt

Du cabaret sordide,
Où tu volas mon coeur
J'ai gardé poche vide
Et beaucoup de rancoeur
Tes cheveux sentaient la foire
Berlingots et cætera
Et si j'ai saine mémoire
Ma montre en or s'envola
Dans ton alcôve à minuit
Pour les plaisirs que l'on cueille
Loin des humains et du bruit
Tu t'offris mon porte-feuille...

 
 


Facebook