Paroles officielles de la chanson «Pétrole» : Rohff

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Pétrole"

J'ai pollué la mer du rap, c'est la marée noire,
J'ai englué vos mouettes et j'ai "uèt" les MC de Vitry au Koweit
On est trop lié, rap de taulier, là tu carbures aux hydrocarbures,
L'album un pétrolier qu'alimentent les super-tankers,
Provoque le choc, suffoque, voilà tout ce que supporte ton coeur
Je te fous le vertige, des gisements de rimes de prestige,
Explose les charts en ruines, vos carrières en vestiges
Avant je pissais dans l'ascenseur, faisais des choses insensées,
Maintenant je trouve ça sans service vendu, comme du sang, c'est...
C'est toute la ville qui deal et qui vole, qui est au bout du rouleau,
Touche à la famille, c'est bénévole pour faire le sale boulot.
Là, vous comprenez bien que vous rivalisez pas,
C'est comme perdre quelqu'un, au début vous réalisez pas.
J'ai jailli d'en dessous comme le pétrole,
J'triz-mé, moi j'ai pas attendu le rap pour plaire au tissmés.
Refrain
Y a comme une odeur de souffre dans les parages,
On a le son qui transpire faut qu'on défonce les barrages
Nous on vient de là où le mal nous incarcère
Chaque jour on se lève comme si y avait tout à refaire
J'ouvre ma gueule quand faut se taire, parmi les hallstars des halls austères,
Pour pas me rouiller, m'enrayer je suis sorti du holster
Je suis en major, je fais ce que je veux, je suis comme en indé,
Je lève mon majeur, je compte sur mon index, j'ai pas besoin d'aide.
T'es dead si t'es peureux, je vole la vedette de ceux qu'ont tout pour eux,
Même quand tu vois me marrer c'est douloureux.
Dormir dehors, effleurer l'amour, frôler la mort
Je viens déflorer les fleurs des pétasses sur le dance floor.
La faune et la flore sans clip, le quartier tellement chaud que tu bronzes,
Je suis dans la dream team sur le terrain on est plus que onze.
Bosser dans la braque pour une retraite en zonz,
Avec une plaque de fer, des vis plus une balle de 11
C'est le désastre, j'authentifie le hardcore,
Je suis le contraste entre se faire caresser et trouer le corps
Moi qui croyais que l'avenir c'était quelques parts gros,
Mon son s'en bat les reins comme un dealer d'héro
Au refrain
Mec regarde d'où on sort, on vient des caves et des sous-sols,
Tu pourras toujours bloquer les portes, on jaillit comme le pétrole
On sera toujours en marge, un groupe de personnes en manque de sommeil
Ouais, en gérant la taule, je veux du cash pour les miens en manque de soleil
Pieds et poings liés, on sort tu craques
On finira bien par passer, de l'autre coté des barricades.
Et mec ce qu'on veut c'est tout brûler, on va vider nos jerrycans
Dig it Rohff check le mic, dégomme comme un strike,
Tu te manges des baffes comme Tina Turner, appelle-moi Ike
J'ai pas pris la grosse tête, c'est toi qui me calcules
T'aimerais que je bascule mais même somnambule,
Je tiens l'équilibre comme un funambule.
On me rattrappe pas bip-bip, n'est pas la haine coyote,
Je suis en sous-marin je torpille ton yacht petite fiote
Je décolle de Cap Canaveral, j'ai dû mettre les voiles,
J'ai perforé le ciel, soufflé ton étoile
C'est le retour du Jedi, je suis le revers de la médaille
J'ai le SEEM d'un né racaille, MC fais pas ton G.I.
J'ai la rage de l'espace, respire fort comme Dark Vador,
Ho le bâtard, j'ai balafré l'autre joue d'Albator

 
 


Facebook