Paroles officielles de la chanson «Ce Monsieur La !» : Yves Montand

Compositeurs : Marguerite Monnot
Chanteurs : Yves Montand
Auteurs : Henri Contet
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Ce Monsieur La !"

Ce Monsieur là !

Ce Monsieur là vivait tranquille
Le nez, le front, le coeur moyen,
Il travaillait dans les textiles
Et son bureau lui plaisait bien,
Il se couchait vers les neuf heures
Et ne rêvait jamais à rien,
Heureux d'avoir sa montre à l'heure
Et sa femm' qui cuisinait bien.

REFRAIN

Il aimait bien la vie d'famille,
Il aimait bien fair' sa manille,
Ce monsieur là !
Il aimait bien son tabac gris
Et son billard tous les sam'di,
Ce monsieur là !
Comm'tous les gens qu'la vie essouffle
Il n'était heureux qu'en pantouffle.
Et trouvait que tout allait bien
Puisqu'il ne lui arrivait rien.
Mais un jour dans sa vie en rose
Il est arrivé quelque chose,
Qu'est-c' que c'est qu'çà ?
Il mit ses lunett's pour mieux voir,
Bon sang d'bon sang, d'bon sang d'bon soir,
Qu'est-c' que c'est qu'ça ?

2. Ce n'était qu'un' lettre anonyme,
"Mon cher ta femme a un amant"
J'vous d'mande un peu à quoi ça rime
Mais si c'est vrai, c'est embêtant,
"Tous les mardi, trois rue Bergère"
C'est fou ce qu'il fait mal ce trois,
Et d'abord qu'est-ce que ça peut faire
Puisqu'au fond ça n' m'intéress' pas.

REFRAIN

Il aimait trop la vie d'famille,
Il aimait trop fair' sa manille,
Ce Monsieur là !
Mais il avait l'esprit ailleurs,
Il se faisait couper ses coeurs,
Ce Monsieur là !
Et comm' ça lui enflait la tête
Il a d'mandé pour des emplettes
Un p'tit congé d'deux heur's pas plus
Et a sauté dans l'autobus,
"Numéro trois d'la rue Bergère"
"A droit' sous la porte cochère"
Qu'est-c' que c'est qu'ça ?
"Trois coups d'sonnette on ouvrira"
Tonnerre, tonnerre de nom de d'là,
Qu'est-c' que c'est qu'ça ?

3. Ce n'était que sa chère Adèle
Près d'un monsieur en pyjama,
Sur un' chaise un' pair' de bretelles,
Sur le lit un' robe en taff'tas,
Sur la ch'minée une statue,
Un bronz' du bon roi Dagobert,
Deux bons kilos à mains tendues
Et ça n'a fait qu'un fait divers.

REFRAIN

Il n'était plus du tout tranquille,
Il se faisait un' drôl' de bile,
Ce Monsieur là !
Ce n'est pas gai d'êtr' criminel
Faut tous les jours changer d'hôtel,
Pauvr' Monsieur là !
Il faisait d'la tension nerveuse,
Il prenait une min' terreuse,
Tout ça pourquoi j'vous d'mande un peu
Pour ces vingt mots sur papier bleu
En les relisant davantage
Il vit un' phrase au bas d' la page,
Qu'est-c' que c'est qu'çà ?
C'était signé, ni plus ni moins
"Un ami qui vous veut du bien."
Qu'est-c' que c'est qu'çà ?

 
 


Facebook