Paroles officielles de la chanson «La Servante Du Château» : Ricet Barrier

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Servante Du Château"

C'est moi la servante du château
J'remplis les vases et j'vides les siaux
J'manie l'balai et pis l'torchon
J'fais la pâtée pour les cochons
Et pis la soupe pour les patrons
J'ai pas deux pieds dans l'même sabot
J'ai d'la vaillance plus qu'i n'en faut
Ici qui c'est qui fait l'boulot... c'est moi...

La baronne c'est une mijaurée
Qu'est pas capable de surveiller
C'est moi qui dirige la maison
J'compte les bouteilles et les chapons
Et pis les liquettes du baron
Faut avoir comme dit Monsieur l'Maire,
Un oeil au bal, l'autre au cimetière
Qui c'est qui sue même en hiver... c'est moi...

Faudrait pas croire qu'j'soye un laideron
Les gars me courent au cotillon
Si n'gardent point leurs mains dans leurs poches
Moi j'te leur refile une taloche
Même le baron quand il s'approche
Je le chasse à grands coups d'plumeau
J'ai d'la vertue plus qui n'en faut
Qui s'ra la rosière du hameau... c'est moi...

Quand Mademoiselle dans l'potager
Fait la causette à son fiancé
Aussitôt je quitte mon torchon
Pour surveiller un peu c'qui font
Je sais qu'il a de bonnes façons
Mais comme disait Monsieur not' curé
"Chauffe un marron ça l'fait péter"
Qui c'est qu'a d'la moralité... c'est moi...

Aux noces j'ai dit à mademoiselle
"Fleur d'oranger craint pas la grèle"
L'évêque est v'nu bénir la fête
Mais comme l'bedeau était pompette
C'est moi qui a porté les burettes
L'soir quand les époux s'sont retirés
J'avais d'la peine à les quitter
Qui c'est t-y qui les a bordés... c'est moi...

L'gars Nicolas le riche meunier
Pour m'consoler m'a fait trinquer
On a dansé sous les lampions
Le v'là qui tripote mon jupon
Pour voir si c'est pas du coton
Moi je l'laisse faire, j'pense au moulin
C'est quand i gèle qu'on cueille les coings
Qui qu'aura l'homme, qui qu'aura l'grain... c'est moi...

J'serai pas rosière mais j'serai patronne
Et je me mettrai z'un chapeau
Pour faire visite à la baronne
Changement d'herbage réjouit les veaux
Qui s'ra l'invitée du chateau... c'est moi...

 
 


Facebook